Découverte chez des particuliers, la peinture n'était finalement pas un vrai van Gogh

Une universitaire est venue expertiser l'oeuvre murale et le verdict est tombé.
Une universitaire est venue expertiser l'oeuvre murale et le verdict est tombé. Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par euronews avec agences
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Découvert lors de travaux de rénovation dans une vieille maison à Gand, un prétendu auto-portrait de van Gogh a finalement été expertisé.

PUBLICITÉ

Déception et soulagement pour une famille belge : le portrait de Vincent van Gogh qu’ils ont découvert dans leur vieille maison sur un mur de brique n’est finalement pas authentique.

Les experts de l'Université de Gand sont formels : les pigments chimiques utilisés dans le tableau n'existaient pas à l'époque de van Gogh à la fin du XIXe siècle. Or cette peinture daterait des années 1920.

Eva Vermeersch, chercheuse à l'Université de Gand : "Nous avons vu avec cet appareil, la spectroscopie Raman, que nous disposions en réalité d'un pigment produit en 1928. Depuis la mort de Van Gogh en 1890, il est peu probable qu'il " Il l'a peint lui-même. Cela permet donc déjà de conclure immédiatement que ce n'est pas van Gogh. Nous avons affaire à une blague ou à un étudiant ou à quelqu'un qui l'a peint lui-même. "

Ce qui résout pas encore le mystère. Car on ne sait toujours rien de celui ou celle qui a peint le tableau.

C’est en effectuant des travaux de rénovation que l'oeuvre était apparue : un prétendu autoportrait de Vincent van Gogh.

Bonne nouvelle quand même pour les propriétaires : avec ce faux van Gogh, ils pourront conserver leur maison. Ce qui n’aurait pas forcément été le cas si le tableau avait été signé du célèbre peintre.

Hannes Vercamer, propriétaire de la peinture murale : "C'est un peu comme se réveiller d'un rêve, mais ce n'était certainement pas un cauchemar, c'était un bon rêve. Nous pouvons maintenant poursuivre notre rêve, c'est ce qui est bien. Nous en avons tiré une très belle histoire. C'est magnifique, c'était cool et nous passons à autre chose."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Alfredo Cunha, le photographe que la révolution n'a pas laissé dormir

Céline Dion : "Je ne sais pas, c'est mon corps qui me le dira".

"The Tortured Poets Department", le nouvel album de Taylor Swift : verdict d'Euronews Culture