EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

France : un premier musée dédié au fromage ouvre ses portes à Paris

Mmm, du fromage.
Mmm, du fromage. Tous droits réservés The Musée du fromage
Tous droits réservés The Musée du fromage
Par Amber Louise Bryce
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'objectif du fromager Pierre Brisson est de célébrer les procédés traditionnels de fabrication du fromage.

PUBLICITÉ

Qu'il soit râpé, fondu, cuit au four, tranché ou posé sur une planche, le fromage est un incontournable en France.

Un rapport publié au début de l'année a classé le pays deuxième plus grand producteur de fromage au monde, avec au passage 246 variétés.

Bon nombre des fromages les plus célèbres au monde sont français : roquefort, brie, morbier, cantal, camembert et époisses de Bourgogne. Ce dernier ayant été couronné meilleur fromage lors de la "coupe du monde des fromages" de l'année dernière.

Mais il manquait une chose à la France : un musée dédié à ses divinités laitières. Ce à quoi Pierre Brisson a voulu remédier.

Illustration du Musée du fromage.
Illustration du Musée du fromage.Musée du fromage

"Je me suis rendu compte que beaucoup de choses étaient déjà organisées à Paris pour promouvoir le vin. La culture du vin est très développée en France. Le fromage est également très présent, mais il n'y avait pas d'endroit où les gens pouvaient en apprendre davantage sur les processus de fabrication du fromage", explique-t-il à Euronews Culture.

Après s'être installé à Paris il y a une quinzaine d'années, Pierre Brisson a ouvert "Paroles de Fromagers", une école de fabrication de fromages. Mais il a toujours rêvé de créer un musée qui pourrait non seulement éduquer, mais aussi inspirer les gens du monde entier à rejoindre la profession.

Aujourd'hui, après une décennie d'économies et de planification, le Musée du fromage ouvre officiellement ses portes le lundi 3 juin.

"J'ai mis tout ce que j'avais dans ce projet, pour avoir enfin un endroit où tout le monde puisse venir", explique le fromager. "L'idée est de transmettre la passion et l'émerveillement de la fabrication du fromage".

Pierre Brisson.
Pierre Brisson.Mitzi Yao and Thea McMillan

Au cœur du projet de musée, l'objectif est de célébrer les procédés traditionnels de fabrication du fromage, un savoir-faire qui a connu un déclin au cours des dernières décennies, les jeunes s'installant plutôt dans les villes pour y travailler.

"De plus en plus de gens quittent la campagne, et ce n'est pas un travail facile. C'est un travail bien rémunéré, car un bon fromager gagne bien sa vie. Mais il s'agit toujours d'un travail de production : chaque jour, vous produisez le même produit et vous devez respecter scrupuleusement le calendrier. Il faut être très méticuleux dans son travail", explique Pierre Brisson, qui note également qu'il y a une forte demande de fromages traditionnels dans le pays, mais que la disponibilité est moindre en raison de la pénurie de main-d'œuvre.

"De plus en plus de gens comprendront que la vie aisée que nos parents et nos grands-parents ont pu avoir ne nous sera pas accessible. Il est temps de revenir à une vie plus dure. Mais une vie difficile n'est pas forcément horrible. Elle peut être très heureuse."

Pour le prouver, Pierre Brisson a placé les démonstrations de fabrication de fromage au centre de son exposition, avec la possibilité pour les visiteurs de participer à des ateliers et, bien sûr, de goûter les produits finis.

"Les gens peuvent voir la fabrication du fromage en direct et aussi parler au fromager, c'est donc une partie importante de notre travail. Nous travaillons avec de nombreux agriculteurs traditionnels et nous voulons que les gens aient l'impression de voyager lorsqu'ils dégustent le fromage. Nous ouvrons une petite fenêtre au cœur de Paris sur le côté rural de la France".

Tout simplement ir-brie-sistible
Tout simplement ir-brie-sistibleCanva

Installé dans un magnifique bâtiment en pierre vieux de plus de 500 ans, le musée est aussi l'occasion pour les visiteurs de renouer avec leurs ancêtres, d'apprendre l'histoire de l'agriculture française tout en réalisant exactement ce qui entre dans la composition des aliments qu'ils consomment. Ce dernier point est devenu particulièrement important pour une société de plus en plus soucieuse de sa santé, qui cherche à consommer plus éthique.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La bière française gagne en popularité chez les Belges

En Allemagne pour l'Euro 2024 ? Voici ce qu'il faut manger dans chaque ville hôte

Les Jeux Olympiques de Paris mettent les petits plats dans les grands !