This content is not available in your region

Ithaque : la patrie d'Ulysse face à un désastre écologique de pollution marine

euronews_icons_loading
Pour la deuxième année consécutive, les ONG "Healthy Seas" et "Ghost Diving" ont entrepris de nettoyer les fonds marins autour de l'île grecques d'Ithaque.
Pour la deuxième année consécutive, les ONG "Healthy Seas" et "Ghost Diving" ont entrepris de nettoyer les fonds marins autour de l'île grecques d'Ithaque.   -   Tous droits réservés  Photo : capture d'écran d'un reportage (Euronews)
Par Apostolos Staikos

Pour la deuxième année consécutive, les ONG Healthy Seas et Ghost Diving ont entrepris de nettoyer les fonds marins autour de l'île d'Ithaque en Grèce où des filets en plastique et du matériel de pêche ont été abandonnés.

Il y a dix ans, deux fermes piscicoles ont fermé après avoir fonctionné pendant près de deux décennies. Leurs propriétaires sont partis en laissant leurs déchets qui constituent aujourd'hui un désastre écologique.

"Ici, nous sommes confrontés à quelque chose que nous n'avons jamais vu : un crime environnemental tragique et choquant. Jusqu'à présent, nous étions concentrés sur des problématiques liées à la question des filets fantômes, ces filets de pêche perdus accidentellement ou abandonnés et qui continuent à capturer la vie marine après avoir été perdus. Mais là, nous faisons face au phénomène de fermes fantômes, des installations agricoles entières qui sont abandonnées", s'alarme Veronica Mikos, directrice de l'ONG Healthy Seas.

L'ONG Healthy Seas a décidé d'agir après avoir été informée par des habitants

L'équipe est composée de 12 plongeurs bénévoles originaires des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de Grèce, du Liban et de Hongrie.

"Le poids et la quantité de filets constituent un véritable défi. Ils sont très très gros",explique Pascal Van Erp, fondateur de l'ONG Ghost Diving. "Nous devons les traîner entre 20 et 30-35 mètres de profondeur. Le levage en lui-même n'est pas dangereux mais c'est un travail d'équipe car le filet est énorme. Il faut vraiment faire attention à ce qu'il ne se casse pas et ne redescende pas", ajoute-t-il.

"Ici, nous sommes confrontés à quelque chose que nous n'avons jamais vu : un crime environnemental tragique et choquant"
Veronica Mikos
Directrice de l'ONG Healthy Seas

L'été dernier, 76 tonnes de déchets marins ont été retirées de la mer et du littoral de l'île. Au départ, de nombreux habitants étaient dubitatifs et méfiants vis-à-vis de ces bénévoles étrangers. Mais aujourd'hui, ils participent à leur campagne de nettoyage.

Outre le nettoyage, l'objectif est cette année de former les pêcheurs, les habitants et les visiteurs afin de réduire la pollution catastrophique des fonds marins.

Avec le temps, les filets en plastique se décomposent et empoisonnent les poissons. 

"Les fonds marins ressemblent à une vaste décharge"

Les plongeurs soulignent que la pollution des mers est un phénomène insidieux qui n'est pas visible au premier abord.

"Les touristes voient d'abord la carte postale, celle d'un petit port avec des eaux turquoises", raconte Nikos Vardakas qui est coordinateur pour Ghost Diving Greece. "Mais nous, plongeurs, nous sommes confrontés à une réalité inverse. Les fonds marins sont pleins de déchets. Et je peux dire qu'ils ressemblent à une vaste décharge. Les gens deviennent plus sensibles certes, le monde change mais ça prend du temps".

Les filets récupérés sont transportés au port d'Ithaque et stockés dans des conteneurs avant d'être transformés en nylon recyclable de première qualité utilisé par les créateurs de mode.

Après Ithaque, les plongeurs se rendront en Espagne et en Croatie.