PUBLICITÉ

Charbon : toutes les centrales doivent fermer d'ici 2030

Dans le monde, plus de 2 400 centrales au charbon sont toujours en activité. Toutes doivent fermer dans les 17 prochaines années pour atteindre les objectifs climatiques
Dans le monde, plus de 2 400 centrales au charbon sont toujours en activité. Toutes doivent fermer dans les 17 prochaines années pour atteindre les objectifs climatiques Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par Charlotte Elton
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

C'est la mesure que doivent prendre les pays du monde entier pour respecter ses engagements pris dans le cadre de l'accord de Paris, estime un nouveau rapport.

PUBLICITÉ

Selon un nouveau rapport, le monde doit éliminer le charbon cinq fois plus vite qu'il ne l'est actuellement pour éviter le "chaos climatique". Dans le monde, plus de 2 400 centrales au charbon sont toujours en activité.

Un nouveau rapport de l'ONG américaine Global Energy Monitor indique que toutes ces centrales doivent fermer d'ici 2040 et qu'aucune nouvelle centrale ne peut ouvrir si les pays veulent atteindre les objectifs climatiques de l'Accord de Paris.

Le monde n'est actuellement pas sur la bonne voie pour atteindre ces objectifs, prévient Flora Champenois, auteure principale du rapport et cheffe de projet pour le suivi mondial des centrales au charbon de Global Energy Monitor"À ce rythme, la transition entre le charbon existant et le nouveau charbon ne se produit pas assez rapidement pour éviter le chaos climatique", dit-elle. "Plus de nouveaux projets de charbon sont mis en ligne, plus les réductions et les engagements doivent être importants à l'avenir."

Quels pays construisent de nouvelles centrales à charbon ?

La combustion du charbon a produit 14,98 milliards de tonnes métriques de dioxyde de carbone en 2021, soit l'équivalent des émissions annuelles générées par 3,3 milliards de voitures. C'est le double du nombre de voitures existantes, ce qui fait du carburant fossile un facteur clé du réchauffement climatique.

Lors de la COP26, le président du sommet, Alok Sharma, a exhorté les délégués à "reléguer le charbon aux oubliettes de l'histoire". Certains pays ont commencé à fermer des centrales. Les États-Unis ont fermé l'an dernier 13,5 gigawatts de capacité énergétique au charbon.Un gigawatt équivaut à un milliard de watts, soit un millier de mégawatts. Une centrale à charbon typique a une capacité énergétique d'environ 600 mégawatts.

L'UE a fermé 2,2 GW de capacité de charbon l'année dernière, contre 14,6 GW l'année précédente. Le ralentissement intervient alors que l'ensemble des pays membres luttait pour maintenir les prix de l'énergie bas après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Dans l'ensemble, le nombre de centrales électriques au charbon en exploitation et en projet a diminué tant dans les pays développés que dans les pays en développement en 2022, à l'exception de la Chine.

Canva
Les centrales au charbon contribuent de manière significative aux émissions mondiales de CO2Canva

Mais la Chine a massivement augmenté sa flotte de charbon.

"À l'échelle mondiale, la flotte de charbon en exploitation a augmenté de 19,5 GW, soit moins de 1%, en 2022", peut on lire dans le rapport. "Plus de la moitié (59 %) des 45,5 GW de capacité nouvellement mise en service se trouvaient en Chine."

Dans l'ensemble, les pays ont fermé 26 gigawatts de capacité de production d'électricité au charbon en 2022. Cependant, l'augmentation en Chine a "largement compensé" ces fermetures, ce qui a entraîné une augmentation de 1 %.

À quelle vitesse faut-il arrêter d'utiliser du charbon ?

L'élimination progressive de l'énergie au charbon d'ici 2040 nécessitera en moyenne 117 GW de mises à la retraite par an, prévient le rapport. "[C'est] quatre fois et demie la capacité retirée l'année dernière", précisent ses auteurs. "En moyenne, 60 GW doivent être déconnectés chaque année dans les pays de l'OCDE pour respecter leur échéance de 2030 pour l'élimination du charbon, et pour les pays non membres de l'OCDE, 91 GW chaque année pour leur échéance de 2040".

"La comptabilisation des centrales au charbon en construction et envisagées (537 GW) nécessiterait des réductions encore plus importantes." Le rapport a également appelé à accélérer les investissements dans les énergies propres pour faire face à l'élimination progressive du charbon.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Allemagne : affrontements autour de la mine de charbon de Lützerath

Allemagne : Greta Thunberg se joint au mouvement contre l'extension d'une mine de charbon

Élections européennes : les théoriciens du complot sont passés du COVID au climat