EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"La nature nous surprend" : des scientifiques brésiliens redécouvrent un arbre que l'on croyait disparu depuis près de 200 ans

Le houx de Pernambouc (Ilex sapiiformis), un arbre perdu pour la science depuis 186 ans, a été redécouvert au Brésil.
Le houx de Pernambouc (Ilex sapiiformis), un arbre perdu pour la science depuis 186 ans, a été redécouvert au Brésil. Tous droits réservés Re:wild and Fred Jordão
Tous droits réservés Re:wild and Fred Jordão
Par Lauren Crosby Medlicott
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Une espèce de petit houx, observée pour la dernière fois il y a près de deux siècles, a été redécouverte au Brésil.

PUBLICITÉ

Une espèce de petit houx observée pour la dernière fois il y a près de deux siècles a été redécouverte au Brésil.

On craignait que l'arbre, l'Ilex sapiiformis, également connu sous le nom de houx de Pernambouc, ait disparu. Mais il a récemment été découvert dans la ville d'Igarassu, dans l'État de Pernambouc, par une expédition qui a passé six jours à explorer la région dans l'espoir de localiser l'espèce.

"Le houx de Pernambouc est l'une de nos 25 espèces perdues les plus recherchées", a écrit sur Instagram Re:wild, le groupe de conservation qui a découvert l'arbre perdu.

"C'est la 9ème de nos espèces perdues les plus recherchées à être redécouverte depuis que notre recherche d'espèces perdues a été lancée en 2017".

Cette liste est constituée à partir des plus de 2 200 espèces disparues à travers 160 pays et a été compilée par Re:wild et des experts de l'UICN. Elle comprend des espèces perdues pour la science depuis au moins 10 ans - mais beaucoup sont considérées comme éteintes depuis bien plus longtemps.

Jusqu'à présent, la quête mondiale pour les redécouvrir a permis de retrouver au moins huit des 25 animaux et plantes les plus recherchés.

Un paysage urbain qui était autrefois une forêt tropicale dense

L'équipe a pu identifier quatre houx de Pernambouc différents en repérant leurs minuscules fleurs blanches.

Même si Igarassu, où l'arbre a été découvert, a été urbanisé au fil des décennies, il s'agissait autrefois d'une forêt tropicale dense.

"Il semblait que le monde avait cessé de se régénérer", a déclaré Juliana Alencar, membre de l'équipe du projet, dans un communiqué.

Re:Wild and Fred Jordão
The Pernambuco Holly hasn't been seen in nearly 200 yearsRe:Wild and Fred Jordão

"La nature nous surprend. Trouver une espèce dont on n'a pas entendu parler depuis près de deux siècles n'arrive pas tous les jours. C'était un moment incroyable."

Un autre membre de l'expédition a déclaré que c'était "comme trouver un parent perdu de vue et attendu depuis longtemps, que l'on ne connaît que par de vieux portraits".

Gustavo Martinelli, chef de l'expédition, a déclaré que le groupe espérait maintenant lancer un programme de reproduction de l'espèce.

"La recherche d'autres houx de Pernambouc n'est pas encore terminée ! L'équipe espère organiser des recherches supplémentaires avec d'autres partenaires locaux pour trouver d'autres individus de l'espèce", selon Re:wild. "L'objectif est de collaborer avec des partenaires pour mieux protéger les forêts où le houx de Pernambouc a été trouvé et d'établir un programme de reproduction en captivité pour l'arbre."

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le roi de la forêt : découvrez le hêtre polonais sacré Arbre européen de l'année

La région du Pantanal au Brésil en proie à des incendies hors de contrôle

Vivre coupé des réseaux peut être séduisant, mais aussi dangereux si on n'y est pas préparé