La Commission hausse le ton face à Budapest

La Commission hausse le ton face à Budapest
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La menace de la fermeture de l’Université d’Europe centrale à Budapest a ouvert une nouvelle bataille politique entre la Hongrie et la Commission européenne.

PUBLICITÉ

La menace de la fermeture de l’Université d’Europe centrale à Budapest a ouvert une nouvelle bataille politique entre la Hongrie et la Commission européenne. Le président de l’institution « n’aime pas cette décision ». Jean-Claude Juncker dénonce aussi le questionnaire envoyé par les autorités dans les foyers hongrois sur la politique européenne, intitulé : « Stoppons Bruxelles ! ». Pour le président de la Commission « cette façon de dire du mal de Bruxelles après avoir signé la déclaration de Rome dit plus sur l’auteur du questionnaire que sur l‘état de l’Union Européenne ». Selon Jean-Claude Juncker ce document est orienté et il révèle les projets du Premier ministre hongrois. Viktor Orban s’oppose, par exemple, frontalement à la politique migratoire de l’Union européenne.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : les partis d'extrême droite réunis en congrès à Madrid à l'appel du parti Vox

Troubles en Nouvelle-Calédonie : pourquoi parle-t-on de l'Azerbaïdjan ?

Deux morts et cinq disparus après une collision de bateaux en Hongrie