EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La stratégie de l'UE vers les Balkans

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker
Tous droits réservés REUTERS/Vincent Kessler
Tous droits réservés REUTERS/Vincent Kessler
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La Commission européenne a présenté son plan pour soutenir les pays des Balkans candidats à l’adhésion.

PUBLICITÉ

La Serbie et le Monténégro doivent maintenir le rythme des réformes pour espérer rejoindre l'Union européenne d'ici 2025. La Commission européenne a présenté ce mardi sa stratégie d'élargissement vers les Balkans occidentaux. Pour le Commissaire européen en charge du dossier, Johannes Hahn, il faut préserver cette perspective d’adhésion. "D'un point de vue européen il est important de comprendre que soit nous exportons de la stabilité soit nous importons de l'instabilité", précise-t-il.

Derrière la Serbie et le Monténégro, quatre autres pays frappent à la porte de l'Union:

  • l'Albanie
  • l'ancienne République yougoslave de Macédoine
  • la Bosnie-Herzégovine 
  • le Kosovo

Selon l’eurodéputé hongrois Andor Deli "c'est un geste important pour l'Union européenne de dire officiellement qu'elle veut inscrire à nouveau dans l'agenda des institutions l'élargissement vers les Balkans". 

Perspectives économiques de l'élargissement vers les Balkans

La Commission européenne lance aussi six initiatives pour soutenir les efforts des candidats afin de lutter contre la corruption, de renforcer l'Etat de droit et la sécurité ou encore pour améliorer la connectivité ferroviaire et énergétique. Pour les Etats membres l'enjeu est de maintenir leur influence face à la Russie. Mais avant de pouvoir rejoindre l'Union, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, précise que les pays des Balkans occidentaux doivent avant tout régler leurs querelles frontalières.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE évoque son élargissement vers les Balkans

L’UE regarde vers les Balkans occidentaux

En Allemagne, la violence de l'extrême droite augmente à un rythme alarmant