EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L’UE demande la fin des violences au Nicaragua

L’UE demande la fin des violences au Nicaragua
Tous droits réservés Union européenne
Tous droits réservés Union européenne
Par Grégoire Lory
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Les ministres des Affaires étrangères de l’EU joignent leurs voix à 13 pays d’Amérique latine.

PUBLICITÉ

L'Union européenne demande l'arrêt immédiat des violences au Nicaragua. Les 28 ministres des Affaires étrangères réclament la fin de la répression et des détentions arbitraires. La cheffe de la diplomatie européenne souhaite que les responsables de ces débordements soient traduits devant la justice. Federica Mogherini appelle aussi au démantèlement des groupes paramilitaires.

L'Union européenne se dit prête à jouer un rôle de médiateur pour accompagner le dialogue politique et avancer vers la voie de nouvelles élections démocratiques.

Ce point n'était pourtant pas à l'ordre du jour de la rencontre avec les représentants de la Communauté des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes. Avec cette prise de position l'Union partage officiellement ses inquiétudes avec les 13 pays du continent américain présents à Bruxelles.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nicaragua : 100 jours de révolte et de répression

Nicaragua : inquiétudes autour des détenus

Nicaragua : la pression populaire s'accentue sur Daniel Ortega