PUBLICITÉ

Londres limite ses réunions avec l’UE

Londres limite ses réunions avec l’UE
Tous droits réservés 
Par Stefan Grobe
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Royaume-Uni ne participera plus à toutes les réunions prévues dans l’agenda européen.

PUBLICITÉ

La connaissance est le nerf de la négociation au sein de l'Union européenne. C'est la raison pour laquelle les participants multiplient les réunions quotidiennes. A l'approche du Brexit, le gouvernement britannique compte pourtant réduire sa présence diplomatique à ces rencontres. Le message politique est fort mais pour les observateurs c'est une approche dommageable. "Si vous manquez certaines réunions, vous n'avez pas l'image complète. Vous obtenez des morceaux ici et là mais vous manquez les conversations autour d'un café, les conversations dans les couloirs", explique Georgina Wright, chercheure à l’Institute for Government.

L'actuel Premier ministre britannique, Boris Johnson, prend le contre-pied de son prédécesseur qui avait envoyé davantage de diplomates à Bruxelles. Theresa May ne voulait rien manquer des discussions dans les différentes institutions. Dans son esprit "il fallait alors renforcer la présence diplomatique à Bruxelles et dans les différents Etats membres car il serait plus difficile par la suite d'obtenir des informations", précise Georgina Wright. Boris Johnson campe donc sur ses positions et son pari, à savoir maintenir sa très courte majorité d'ici la sortie du Royaume-Uni prévue le 31 octobre.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Brexit : Macron reste ferme sur la frontière irlandaise

Boris Johnson à Berlin et Paris en mission Brexit

Passe d'armes entre Boris Johnson et les Européens avant Berlin