EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

L’UE se penche sur la Libye

L’UE se penche sur la Libye
Tous droits réservés REUTERS
Tous droits réservés REUTERS
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le nouveau chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a présidé sa première réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE. Les diplomates se sont penchés sur la situation en Libye.

PUBLICITÉ

L'Union européenne apporte son soutien à la Grèce et à Chypre. Les deux Etats membres ne cachent leur mécontentement après un accord controversé de délimitation maritime entre la Turquie et la Libye. Le deux pays s'inquiètent de voir Ankara employer ce document pour défendre de nouveaux forages en mer et accéder à des gisements de pétrole et de gaz. "Il est évident à l'issue de nos discussions que ce document soulève des inquiétudes", explique le nouveau chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell. Le ministre grec des Affaires étrangères a aussi demandé "la condamnation explicite de cet accord et la mise en place d'un cadre de sanctions si la Turquie et le gouvernement de Tripoli ne se conforment pas aux demandes".

L’UE a aussi évoqué le plan allemand pour mettre un terme à l'instabilité en Libye. Pour Amnesty International il est de la responsabilité du chef de la diplomatie européenne de mettre fin aux violations des droits de l'homme dans le pays. Sans progrès dans ce dossier, le cas libyen pourrait devenir "une crise récurrente qui va se prolonger tout au long du mandat de Josep Borrell et au-delà", avertit Eve Geddie, directrice d’Amnesty international Europe.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des migrants secourus au large de la Libye et de Malte.

Incendies de forêt : l'Albanie demande l'aide de l'UE

Glissement de terrain mortel en Slovaquie : au moins deux morts