EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pour la sortie de crise l’UE veut éviter la cacophonie observée au début de la pandémie

Pour la sortie de crise l’UE veut éviter la cacophonie observée au début de la pandémie
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour l’UE la délicate sortie de crise est l’occasion de prouver son unité et sa solidarité.

PUBLICITÉ

Les Etats membres préparent les uns après les autres la fin du confinement. Chaque gouvernement étudie minutieusement le calendrier et la levée très progressive des restrictions. L’impatience auprès des citoyens se fait grandissante. En France cet empressement s’est transformé en violence dans la banlieue parisienne.

Harmoniser la sortie

L’unité de l’UE est aussi en jeu derrière la question du déconfinement. La Commission européenne souhaite que les Etats membres suivent les mêmes principes dans cette phase délicate. Cette solidarité est aussi au centre de la relance de l’économie. Le Commissaire européen chargé de l’Emploi et des droits sociaux souligne qu’une réponse désordonnée menacerait "l’ensemble du projet européen".

Nouvelles tensions avec la Hongrie

En cette période de pandémie la Hongrie entaille un peu plus l'UE. Pour faire face à l’urgence sanitaire le gouvernement hongrois a fait passer une loi qui permet au Premier ministre, Viktor Orban, de diriger par ordonnance pour une période illimitée. Le texte permet aussi aux autorités de contrôler drastiquement l’information sur la gestion du coronavirus. De nombreuses voix en Europe dénoncent un coup de force indigne des valeurs européennes. Le ministre hongrois des Affaires étrangères est monté au créneau pour défendre l’action gouvernementale.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Coronavirus : "Dans le meilleur scénario, un vaccin pourrait être prêt d'ici à 10 ou 12 mois"

Coronavirus : l'Union européenne, d'une crise à une autre

Coronavirus en France : le déconfinement ne se fera pas par région, annonce le président Macron