L’UE sur un fil entre soutenir la démocratie à Hong Kong et ne pas froisser Pékin

L’UE sur un fil entre soutenir la démocratie à Hong Kong et ne pas froisser Pékin
Tous droits réservés Vincent Yu/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.
Par Grégoire LoryEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les institutions européennes sont inquiètes par l’annonce de Pékin de vouloir passer en force une loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

PUBLICITÉ

Le camp pro-démocratie est surveillé de près à Hong Kong. Il dénonce la volonté du gouvernement chinois d’imposer une loi sur la sécurité nationale sur le territoire semi-autonome. Pour ses opposants, ce texte signifie la fin du principe "d’un Etat, deux systèmes".

La porte-parole de la diplomatie de l'UE souligne que les 27 suivent avec attention les développements politiques à Hong Kong et que les Etats membres attachent beaucoup d’importance au débat démocratique.

Le ton diplomatique de ces propos a enflammé certains eurodéputés. L’écologiste allemand Reinhard Bütikofer doute dans un tweet "qu’Hong Kong reste une place financière majeure si la Chine ignore son autonomie". Le libéral Guy Verhofstadt, sur le même réseau social, juge que la Chine se prépare "à tuer ce qu’il reste de démocratie à Hong Kong. c’est parapher la mort d’un pays deux systèmes".

Si la rhétorique européenne ne fait guère de doute, la question est de savoir jusqu’où les 27 sont prêts à soutenir Hong Kong face au gouvernement chinois.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE reste diplomatique avec la Chine

À Hong Kong, le regain de la mobilisation contre le pouvoir pro-Pékin

Il y a "une normalisation de la détention" des migrants