Brexit : Londres "confirme formellement" à l'UE ne pas vouloir prolonger la période de transition

Brexit : Londres "confirme formellement" à l'UE ne pas vouloir prolonger la période de transition
Tous droits réservés 
Par Yolaine De Kerchove DexaerdeEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La période de transition prendra fin en décembre 2020. Il reste donc six mois à l'Union européenne et au Royaume-Uni pour arriver à un compromis post-Brexit.

PUBLICITÉ

Le Royaume-Uni  l'a confirmé "formellement" ce vendredi. Il ne compte pas prolonger la période de transition expirant fin décembre; une période cruciale pour s'accorder sur les relations post-Brexit avec l'Union européenne.

"Michael Gove m'a confirmé que le Royaume-Uni n'évaluera pas la prolongation de la période de transition. De notre côté, j'ai pris note de la position du Royaume-Uni, et l'UE reste ouverte à une telle prolongation", a déclaré Maroš Šefčovič, commissaire européen et vice-président pour les relations inter-institutionnelles.

Il reste donc six mois pour parvenir à un compromis et l'Union européenne estime qu'il y a encore beaucoup de travail à faire.

"Nous faisons une offre très généreuse au Royaume-Uni, pour un pays tiers face au plus grand marché unique du monde. Mais ce que nous voulons, c'est la concurrence, ce que nous voulons, c'est une concurrence équitable. Il s'agit d'une concurrence loyale entre le Royaume-Uni, d'une part, et l'UE, d'autre part. C'est pourquoi il est si important de protéger nos normes en matière d'environnement, de droits du travail, de protection des consommateurs, etc", a commenté David McAllister, député européen allemand. 

Lundi prochain, le Premier ministre britannique et les dirigeants de la Commission européenne, du Conseil et du Parlement mèneront un entretien décisif. Une opportunité pour faire sauter les négociations actuellement dans l'impasse.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Au Kosovo, une ancienne prison aux conditions de vie inhumaines devenue musée

La crise au Moyen-Orient éclipse le sommet de l'UE consacré à l'économie

Élection européennes : près de deux tiers des citoyens de l'UE se disent "susceptibles" d'aller voter