This content is not available in your region

Les dirigeants de l’UE s’entendent sur des mesures pour limiter la hausse des prix de l’énergie

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Les dirigeants de l’UE s’entendent sur des mesures pour limiter la hausse des prix de l’énergie
Tous droits réservés  Geert Vanden Wijngaert/Copyright 2022 The Associated Press

Des délais et des négociations intenses. Le sommet européen s'est terminé vendredi en début de soirée à Bruxelles. Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE ont eu besoin de plus de temps que prévu pour s'entendre sur les solutions à mettre en place pour faire face à la flambée des prix de l'énergie.

La question d'une éventuelle intervention sur les marchés a divisé les Etats membres. Le compromis convient finalement à l'Espagne et au Portugal qui souhaitaient un plafonnement temporaire des prix de l'électricité.

"La péninsule ibérique a une situation très spéciale. Le mix énergétique comporte un haut niveau de renouvelables, ce qui est très bien, mais avec peu d'interconnexions. Donc nous nous sommes entendus sur un traitement particulier pour la péninsule ibérique", explique la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

Le Premier ministre espagnol a mené le camp des capitales favorables à une intervention. Pedro Sanchez a même quitté la pièce pour faire part de son mécontentement. Il avait face à lui, entre autre, les Pays-Bas.

Les dirigeants se sont aussi accordés sur la nécessité d'augmenter le seuil minimal des capacités de stockage de gaz avant l'hiver prochain.

Les 27 se sont enfin entendus sur le principe d'achats communs de gaz. La Commission européenne a reçu le mandat pour mener les négociations au nom des Etats membres dans l’objectif de faire baisser les prix.

"75% du marché mondial de gazoduc c'est le marché européen. Nous avons un pouvoir d'achat énorme. Je me réjouis donc que nous puissions maintenant utiliser notre pouvoir de négociation collectif", insiste Ursula von der Leyen.

L’augmentation des prix s’est accélérée avec la guerre en Ukraine. A travers ces mesures les dirigeants veulent rendre l'UE plus autonome et moins dépendante du gaz russe. Les achats européens d'hydrocarbures demeurent l'une des principales sources de revenus pour Moscou.