EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pourquoi les forêts de hêtres d'Europe sont si précieuses

En partenariat avec The European Commission
Smart Regions
Smart Regions Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Paul Hackett
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un projet européen mené en Croatie notamment vise à améliorer la gestion des forêts anciennes de hêtres dans différents pays européens et à informer le grand public sur la nécessité de mieux les préserver. Leur valeur environnementale est inestimable.

Formé après la dernière période glaciaire, le parc national de Paklenica en Croatie, avec sa forêt de hêtres, est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les forêts primaires comme celle-ci sont précieuses pour atténuer le changement climatique, mais elles font face à des menaces dont la déforestation et les feux souvent provoqués par des températures plus élevées.

Un projet transfrontalier

Le projet BEECH POWER soutenu financièrement via la politique européenne de cohésion a pour objectif de protéger les forêts de hêtres qui subsistent en Europe. Le parc national de Paklenica figure parmi les partenaires du projet. Sa directrice Natalija Andačić nous précise ses contours et ses objectifs.

"BEECH POWER est un projet financé par le programme Interreg Europe centrale qui a réuni des partenaires d'Allemagne, Autriche, Slovénie, Slovaquie et Croatie," indique Natalija Andačić. "Il les a mis en relation les uns avec les autres et a créé des liens entre leurs populations pour travailler et informer sur le caractère essentiel de la préservation des forêts de hêtres pour l'avenir," dit-elle.

Sensibilisation et gestion durable

"C'est très important de protéger ces forêts," poursuit la directrice du parc national de Paklenica, "parce qu'il s'agit d'essences d'arbres endémiques pour l'Europe et elles abritent environ 10 000 espèces différentes, certaines étant très rares. Or il ne reste que quelques-unes de ces forêts dans toute l'Europe," fait-elle remarquer.

"Le projet BEECH POWER vise à y remédier, tout d'abord en tissant des liens entre les communautés de différents pays et en les sensibilisant, mais aussi en mettant en œuvre des normes de qualité pour gérer durablement ces forêts de hêtres," souligne-t-elle.

Journaliste • Paul Hackett

Partager cet article