This content is not available in your region

Les gestes suggérés par la Commission européenne pour économiser l’énergie

Access to the comments Discussion
Par Alice Tidey  & Euronews
euronews_icons_loading
La Commission européenne doit présenter prochainement un plan de réduction de la demande d'énergie en cas d'urgence
La Commission européenne doit présenter prochainement un plan de réduction de la demande d'énergie en cas d'urgence   -   Tous droits réservés  AP Photo/Francois Mori

La Commission européenne devrait dévoiler en juillet un plan commun de réduction de la demande d'énergie en cas d'urgence. L’objectif est de parer à l’éventualité d’une rupture des approvisionnements en gaz et en pétrole russes.

Les citoyens de l'UE seront très probablement appelés à contribution.

Jusqu'à présent, la Russie a partiellement ou totalement interrompu les livraisons d’énergies fossiles à douze États membres. L'Union européenne craint désormais qu'elle ne réduise encore les flux. Cette possibilité compromettrait l'objectif de remplir avant l’hiver les stocks de gaz européens à 80 % de leur capacité.

"Si, dans l'ensemble de l'Union européenne, nous réduisons de deux degrés seulement la température de chauffage que nous avons parfois jour et nuit, ou si nous augmentons de deux degrés la température de l'air conditionné, nous pouvons économiser la totalité des livraisons de Nord Stream 1", a souligné la semaine dernière la présidente de la Commission Ursula von der Leyen.

59,2 milliards de mètres cubes de gaz naturel ont été transportés l’année dernière par le gazoduc Nord Stream 1, qui relie la Russie à l'Allemagne par la mer Baltique. Ces livraisons représentent plus d'un tiers de la quantité totale de gaz exportée par la Russie vers l'UE.

Aurore Martignoni/ EC - Audiovisual Service
Par des gestes du quotidien les citoyens peuvent réduire la demande énergétiqueAurore Martignoni/ EC - Audiovisual Service

Interrogé par Euronews sur les autres actions que les citoyens européens devraient entreprendre, un porte-parole de la Commission suggère : "d’utiliser des formes alternatives de transport, d’utiliser les transports en commun" ou de se rendre au travail à vélo ou à pied si cela est possible.

"Lorsque les gens ont la possibilité de travailler à domicile, qu'ils saisissent cette possibilité parce que cela, encore une fois, réduit la quantité de carburant que nous utilisons pour le transport", ajoute Tim McPhie.

"Mais je veux dire, tout le monde sait que dans la vie quotidienne, il y a des choses à faire, comme éteindre les lumières, des choses de base comme lorsque vous cuisinez, mettre un couvercle sur les casseroles. Toutes ces petites choses, quand 440 millions d'Européens les font, s'additionnent et ont un impact significatif", précise le porte-parole.