This content is not available in your region

Comment la région de Murcie en Espagne facilite l'insertion socio-professionnelle des réfugiés

Par Aurora Velez
euronews_icons_loading
Smart Regions
Smart Regions   -   Tous droits réservés  euronews

La région de Murcie en Espagne mène, aux côtés d'ONG, un programme exemplaire financé par l'Union européenne qui vise à faciliter l'insertion socio-professionnelle des réfugiés. Ses maîtres-mots : l'individualisation, la coordination, mais aussi la simplification.

Et si faire simple était la meilleure manière d'intégrer les réfugiés ? En 2017, la Région de Murcie en Espagne a lancé un protocole commun aux ONG et aux autorités régionales qui accompagne les réfugiés de manière individualisée sur leur chemin vers l'emploi et utilise mieux les ressources disponibles pour les aider. Ce programme exemplaire a reçu un prix européen RegioStars Award et un financement du Fonds social européen.

"Simplicité et facilité de gestion"

Directrice générale adjointe du Service régional de l'emploi et de la formation, Fuensanta Munuera Pérez nous expose les éléments-clés de ce projet.

"On sait que ce sont les choses les plus simples qui fonctionnent : les fonctionnaires et professionnels spécifiquement formés qui connaissent les groupes auxquels ils s'adressent savent comment gérer les ressources de la meilleure manière et le plus simplement possible," fait-elle remarquer.

"C'est pourquoi ce protocole a été récompensé, tout comme celui consacré à la violence à l'égard des femmes l'année précédente, pour sa simplicité et sa facilité de gestion pour l'administration des autorités locales," ajoute-t-elle.

euronews
Grâce au programme du SEF, Bougary, réfugié malien, a été embauché en CDI dans une entreprise locale de vente et d'installation d'électroménagereuronews

Des réfugiés de différents pays dont l'Ukraine

"En général, des personnes de différentes nationalités sont intégrées au protocole," renchérit Fuensanta Munuera Pérez. "Le continent latino-américain est très représenté, par exemple, la Colombie ou le Venezuela, mais nous avons aussi des Marocains, Syriens et Afghans," précise-t-elle.

"Depuis son lancement, plus de 650 personnes ont suivi le protocole : souvent, elles cherchent encore un travail ou bien, elles veulent évoluer dans leur emploi, donc on continue à les suivre et c'est très important," souligne-t-elle.

"La dernière phase que nous menons," poursuit la directrice générale adjointe du SEF de la région de Murcie, "concerne les réfugiés ukrainiens qui sont enregistrés dans notre région en tant que demandeurs d'allocation chômage en recherche d'emploi." Ainsi, 164 réfugiés ukrainiens ont déjà bénéficié du protocole du SEF.

Journaliste • Aurora Velez