This content is not available in your region

Un discours sur l’état de l’UE concentré sur la guerre en Ukraine

Access to the comments Discussion
Par Stefan Grobe  & Euronews
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, présente son discours sur l'état de l'Union le 14 septembre
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, présente son discours sur l'état de l'Union le 14 septembre   -   Tous droits réservés  Jean-Francois Badias/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Une grande partie du discours annuel d'Ursula von der Leyen sur l'état de l'UE s'est concentrée sur la guerre en Ukraine. Les combats, les sanctions contre la Russie et bien sûr les conséquences économiques de l'invasion russe étaient au centre de cette intervention annuelle devant le Parlement européen.

La présidente de la Commission européenne a proposé des mesures d'urgence pour répondre à la crise énergétique, y compris une taxe exceptionnelle sur les fournisseurs d'énergie et des objectifs contraignants de réduction de la demande. Elle a souligné que l'escalade de la guerre énergétique avec la Russie mettrait à l'épreuve dans les prochains mois la détermination européenne.

C'est l'autocratie contre la démocratie
Ursula von der Leyen
présidente de la Commission européenne

"Il ne s'agit pas seulement d'une guerre déclenchée par la Russie contre l'Ukraine. C'est aussi une guerre contre notre énergie. C'est une guerre contre notre économie. C'est une guerre contre nos valeurs. C'est une guerre contre notre avenir", a répété la responsable allemande.

"Je me tiens ici avec la conviction qu'avec le courage et la solidarité nécessaires, (Vladimir) Poutine échouera, et que l'Ukraine et l'Europe vaincront", assure la présidente de la Commission.

Pour ce moment phare du calendrier institutionnel européen, la première dame ukrainienne, Olena Zelenska, avait fait le déplacement à Strasbourg. Cette présence, ovationnée par les eurodéputés, soulignait une fois de plus la solidarité entre l’UE et Kyiv. Pour son mari, il s’agit d’un signe avant-coureur de relations encore plus étroites à l'avenir.

Dans un message vidéo, le dirigeant ukrainien, Volodymyr Zelensky, se félicitait que "pour la première de l'histoire de l'UE, un Etat non-membre de l'Union était représenté lors d'une session particulière du Parlement européen, lors du discours annuel sur l'état de l'Union et il s'agit de notre pays, donc loin de l'UE. Nous travaillons pour une adhésion complète : politique, juridique et symbolique."