PUBLICITÉ

Deuxième jour du sommet sur l'énergie : les 27 préservent l'apparence d'une Europe unie

Deuxième jour du sommet de l'UE sur l'énergie à Bruxelles
Deuxième jour du sommet de l'UE sur l'énergie à Bruxelles Tous droits réservés European Union, 2022.
Tous droits réservés European Union, 2022.
Par Grégoire LoryYolaine de Kerchove (traduction)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les chefs d'Etat européens se sont accordés sur les grandes lignes pour faire face à la crise énergétique. Mais l'Allemagne refuse le principe de plafonnement des prix du gaz.

PUBLICITÉ

Les dirigeants de l'Union européenne estiment que les faits donnent raison à la feuille de route énergétique qu'ils ont conclu dans la nuit de jeudi à vendredi lors du sommet à Bruxelles.

"C'est un accord extrêmement important avec un effet immédiat puisqu'on a pu constater dans les dernières heures une baisse significative des prix, ce qui montre que agir dans l'unité, agir en européen a un impact. Et bien sûr nous allons rester mobilisé.", a déclaréCharles Michel, président du Conseil européen.

Les chefs d'Etat et de gouvernement ont su préserverles apparences d'une Europe unie. Le principe duplafonnement des prix du gazn'est plus exclu. Les 27 demandent à la Commission de travailler à l'extension dumodèle ibérique qui encadre les coûts du gaz destiné à la production d'électricité. Mais ce projet est assorti de garde-fous voulus par l'Allemagne qui ne veut pas d'une intervention sur les marchés.

"Nous ne pensons pas que, dans un marché mondial, nous puissions dire unilatéralement où le prix doit être. La seule chose que nous puissions faire est de lutter contre la spéculation sur le marché qui donne des informations erronées sur les prix réels. Et c'est ainsi que l'on parle de pics, d'épisodes de prix excessifs du gaz", a soulignéOlaf Scholz, chancelier allemand.

Les 27 s'entendent aussi sur le principe d'achats communs sur une base volontaire. Cet outil permettra d'ailleurs à l'Union de peser de tout son poids commercial pour négocier avec ses fournisseurs "fiables".

Les dirigeants ont clôturé ce sommet sur les questions internationales et en particulier les relations avec la Chine. Face au défi géopolitique posé par Pékin, les 27 réaffirment leur volonté d'indépendance stratégique à travers l'énergie, la défense et l'innovation technologique.

Video editor • Vassilis Glynos

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un sommet européen compliqué pour réduire de toute urgence les prix du gaz

Un sommet européen pour essayer de réduire le prix du gaz

Slovaquie : les députés s'engagent à mettre fin à la haine en politique