EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Soupçons de corruption au Parlement européen : les avocats d'Eva Kaili clament son innocence

Eva Kaili, ancienne vice-présidente du Parlement européen
Eva Kaili, ancienne vice-présidente du Parlement européen Tous droits réservés HONS / European Union 2022
Tous droits réservés HONS / European Union 2022
Par Christopher PitchersYolaine de Kerchove (traduction)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La députée européenne est auditionnée ce jeudi.

PUBLICITÉ

Eva Kaili, l'eurodéputée grecque impliquée dans le scandale de corruption du Qatargate, devrait être libérée, mais avec des restrictions, jusqu'à l'ouverture d'un éventuel procès.

C'est ce que demande l'avocat de l'ancienne vice-présidente du Parlement européen à une juge belge, en demandant qu'un bracelet électronique soit utilisé pour surveiller ses mouvements.

"Nous avons demandé que Mme Kaili soit placée sous un régime de surveillance électronique avec un bracelet. Elle participe activement à l'enquête et elle conteste toute corruption de sa part." , affirmeAndré Risopoulos, l'avocat d'Eva Kaili.

Eva Kaili a comparu jeudi devant un tribunal de Bruxelles pour une audience visant à déterminer si elle reste ou non en prison avant le début de tout procès.

L'eurodéputée grecque est accusée de corruption, de blanchiment d'argent et de participation à une organisation criminelle pour promouvoir les intérêts de pays étrangers comme le Qatar au Parlement européen.

Michalis Dimitrakopoulos, un autre avocat de l'eurodéputée grecque maintient cependant son innocence dans cette affaire. "Je tiens à vous dire que Mme Eva Kaili est innocente et n'a jamais été corrompue. Jamais !"

La décision de la juge belge n'est pas attendue avant jeudi soir en fin de journée.

Video editor • Vassilis Glynos

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Scandale de corruption : Eva Kaili déchue de son poste de vice-présidente du Parlement européen

Le Parti populaire européen ouvre la porte à Péter Magyar et à son parti Tisza

Ursula von der Leyen est "mieux placée que les autres candidats"