EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

La recette grecque du succès dans le soutien à l'entrepreneuriat

En partenariat avec The European Commission
La recette grecque du succès dans le soutien à l'entrepreneuriat
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Galina Polonskaya
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quelle est la recette grecque du succès pour aider à la création et au développement des entreprises ? Nous découvrons Corallia, projet exemplaire soutenu par l'Union européenne.

Quelle est la recette grecque du succès pour aider à la création et au développement des entreprises ? Nous découvrons Corallia, projet exemplaire soutenu par l'Union européenne.

Encourager l'innovation, c'est la mission principale de Corallia en Grèce. Cette organisation centrée sur la high-tech et l'entrepreneuriat aide les entités et start-up locales à se développer, en particulier à l'international. 

Cette structure, unité du centre de recherche Athena, travaille avec plus de 500 sociétés innovantes. Elle a notamment créé trois clusters dédiés aux dernières technologies. Les entreprises qui en font partie ont levé plus de 500 millions d'euros d'investissements privés et étrangers.

"Corallia est le principal catalyseur de l'entrepreneuriat au niveau national," fait remarquer Nancy Liva, manager senior chez Corallia. "Son principal objectif est de mettre en relation des entreprises de toutes tailles, des universités, des centres de recherche, des business angels et des institutions financières ; notre rôle est d'être un facilitateur et de rassembler tous ces acteurs pour qu'ils collaborent et développent leurs entreprises," indique-t-elle.

"Mon avenir commence ici"

STARTAB est l'un des programmes d'entrepreneuriat menés par Corallia. Il donne l'opportunité aux jeunes créateurs de start-up, de participer à des séminaires et de bénéficier d'un mentorat pour développer leurs idées et leurs projets.

"Mon avenir commence ici," assure Komitis Stavros, créateur de start-up âgé de 32 ans. "Avant de venir, j'avais une idée générale de ce que je voulais faire avec mon entreprise ; maintenant, j'ai une idée plus précise des tâches sur lesquelles je dois concentrer mon énergie et mon temps," se félicite-t-il.

Corallia contribue aussi à stimuler la croissance des entreprises, notamment grâce à EGG "Enter Grow Go", l'accélérateur d'entreprises le plus performant de Grèce dont Eurobank est le principal sponsor. L'une des start-up qui s'est développée sur le site de EGG a mis au point une ferme intelligente automatisée qui permet de cultiver de la salade en intérieur, hors sol.

"Nous contribuons à ce que le pays ait de meilleurs indicateurs sur des aspects comme l'emploi hautement qualifié, les nouveaux brevets, les noms de marque et les droits de propriété industrielle, ainsi que les nouveaux produits et services et les nouvelles synergies," souligne Christina Vassilopoulou, manager chez Corallia.

De grandes ambitions

Le projet Corallia, officiellement appelé "Établissement et développement de l'initiative des clusters grecs de technologie", a disposé de 2007 à 2020, d'un budget total de 37,6 millions d'euros dont 36 financés par l'Union européenne.

L'une des success stories de Corallia, une plateforme technologique veut faire basculer les ports de plaisance à l'ère du numérique. Elle repose notamment sur une application qui permet aux plaisanciers de réserver une place d'amarrage. Des capteurs fournissent des données en temps réel sur les emplacements libres.

"Nous combinons la possibilité de réserver une place d'amarrage via une application mobile avec des technologies basées sur l'Internet des objets et le cloud," précise Ioannis Kostopulos, PDG de SaMMY. "Nous prévoyons d'étendre cette innovation à toute la Grèce et au monde entier," affirme-t-il.

Corallia fait partie des quinze meilleurs projets ayant bénéficié d'un financement de l'Union, il a été nommé aux derniers prix RegioStars.

Journaliste • Galina Polonskaya

Partager cet article

À découvrir également

"Innover en Grèce", mot d'ordre d'un vaste projet grec aidé par l'UE

LOFAR : le super radiotélescope européen qui révèle les confins de l'univers