L’UE et les Etats-Unis main dans la main sur la sécurité énergétique

Les responsables de la diplomatie américaine et européenne, Antony Blinken et Josep Borrell (de gauche à droite)
Les responsables de la diplomatie américaine et européenne, Antony Blinken et Josep Borrell (de gauche à droite) Tous droits réservés Olivier Matthys/AP
Tous droits réservés Olivier Matthys/AP
Par Stefan Grobe
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Conseil de l’énergie UE-USA se déroulait mardi à Bruxelles pour évoquer les défis énergétiques liés à la guerre en Ukraine et à la transition climatique.

PUBLICITÉ

L'Union européenne et les Etats-Unis renouvèlent leur engagement à assurer leur sécurité énergétique tout en accélérant la transition verte. Le Conseil de l'énergie transatlantique, réuni mardi à Bruxelles, a évoqué les perspectives pour l'hiver prochain de part et d'autre de l'océan, mais aussi pour l'Ukraine et la Moldavie.

Les participants ont également étudié l'accélération de la décarbonation grâce aux technologies propres et aux économies d'énergie. Les deux partenaires soulignent que cette transition doit être socialement juste.

Cette rencontre s'est déroulée un an après la mise en place de la task force sur la sécurité énergétique dont l'objectif est de réduire la dépendance européenne à l'égard des ressources fossiles russes.

"En 2022, les États-Unis ont exporté 56 milliards de mètres cubes de gaz naturel liquéfié (GNL) vers l'Europe. Cela représente 40 % des importations totales de l'Europe. C'est une augmentation de 140 % par rapport à nos exportations de GNL vers l'Europe l'année précédente", précise le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken.

Entre le mois d'août 2022 et le mois de janvier 2023, l'UE a réduit de 19% sa demande en gaz naturel, à travers une baisse de la consommation électrique, une amélioration de l'efficacité énergétique résidentielle et grâce à l'identification de nouvelles technologies numériques afin d'aider les consommateurs à faire des économies.

"Nous avons constaté une augmentation significative du déploiement des panneaux solaires, par exemple, dans toute l'Europe. Nous avons assisté à une forte accélération du déploiement des pompes à chaleur qui permettent aux familles de se débarrasser d'une chaudière à gaz à la maison. Nous assistons donc à des mesures sans précédent visant à réduire la dépendance de l'Europe à l'égard du gaz", explique Simone Tagliapietra, chercheur à l’institut Bruegel.

L'Union et les Etats-Unis s'entendent aussi pour soutenir les besoins énergétiques de l'Ukraine. Avec leurs partenaires du G7, ils ont fourni plus de 4 000 générateurs électriques, 1 000 transformateurs et plus de 5 millions de pièces d'équipement, comme des disjoncteurs et des câbles, pour aider à réparer et à remplacer le réseau énergétique endommagé par la guerre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux

Exclusif : Michel espère que l'attaque israélienne apparente contre l'Iran mettra fin à l'escalade

Face aux États-Unis et à la Chine, les dirigeants de l'UE appellent à un vaste accord sur la compétitivité