Manifestations avant le vote des eurodéputés sur la loi restauration de la nature

Manifesation devant le Parlement européen à Strasbourg pour défendre la loi restauration de la nature
Manifesation devant le Parlement européen à Strasbourg pour défendre la loi restauration de la nature Tous droits réservés Jean-Francois Badias/AP
Tous droits réservés Jean-Francois Badias/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le Parlement européen se prononce mercredi sur ce texte mais le scrutin est imprévisible et s’annonce serré.

PUBLICITÉ

La tension monte au Parlement européen à Strasbourg concernant la loi restauration de la nature. Le texte est l'un des piliers du Pacte vert de l'UE. L'objectif est de restaurer au moins 20% des zones terrestres et marines dégradées.

Les partisans de ce projet se sont rassemblés mardi matin pour demander son adoption. La militante environnementale Greta Thunberg était présente dans la manifestation.

"Notre message aux hommes politiques est de choisir la nature et les gens plutôt que le profit et la cupidité. Nous leur demandons de ne pas rejeter cette loi ", insiste-t-elle.

L'issue est incertaine. La droite et l'extrême droite veulent faire disparaître le projet en l'état. Des producteurs et des éleveurs étaient aussi présents à Strasbourg pour dénoncer ce texte qui menacerait selon eux leurs exploitations et pousserait les prix à la hausse. Ils demandent à la Commission européenne de présenter une nouvelle législation.

"_On n'a pas réalisé d'étude d'impact, que ce soit économique ou même environnementale. C'est un projet qui est lancé juste comme cela, juste par dogmatisme et par des politiques qui sont, pour moi, hors-so_l ", juge Yannis Baltzer, président des Jeunes agriculteurs d’Alsace.

Le Parlement européen se prononcera mercredi, sans majorité claire autour de ce texte et avec certains groupes politiques divisés.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : l'Europe réfléchit aux moyens d'accélérer l'aide à l'Ukraine

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux