La Commission européenne propose une carte commune du handicap

Pierre Gyselinck est l'un des premiers détenteurs de la carte européenne du handicap
Pierre Gyselinck est l'un des premiers détenteurs de la carte européenne du handicap Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Aida Sanchez Alonso
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Afin d’offrir aux personnes en situation de handicap les mêmes traitements préférentiels ou la même assistance personnelle dans tous les Etats membres, l’institution propose la mise en place d’un document reconnu par les 27.

PUBLICITÉ

Pierre Gyselinck souffre d'un handicap physique. En Europe, il est l'un des premiers citoyens détenteurs d'une carte européenne du handicap qui atteste de sa situation personnelle.

Le document est actuellement disponible dans huit pays, dont la Belgique grâce à un programme pilote. La Commission européenne a présenté cette semaine une proposition pour étendre cette carte à tous les Etats membres.

"Parfois, on peut avoir un handicap qui n'est vu par personne, mais on est une personne handicapée et personne ne peut voir à première vue que l'on a un handicap", explique-t-il, avant de donner un exemple personnel.

"Lorsque j'étais en Italie, j'ai demandé de l'aide dans un musée, il y a longtemps. Je n'ai pas pu obtenir d'aide parce que je ne pouvais pas prouver que j'étais une personne handicapée. À l'époque, je n'utilisais pas de fauteuil roulant. Je marchais avec une canne, mais pas avec un fauteuil roulant".

La carte offrira aux personnes en situation de handicap un accès sur un pied d'égalité à des conditions spéciales, à un traitement préférentiel comme un accès gratuit et/ou prioritaire, des tarifs réduits ou une assistance personnelle

La reconnaissance d'un handicap à travers l'ensemble de l'Europe doit encourager et faciliter les déplacements pour les personnes concernées. Cela doit aussi permettre de réduire les coûts supplémentaires lors d'un voyage à l'étranger.

Pour le Forum européen des personnes handicapées, cette annonce est un grand pas en avant.

"Lorsque nous traversons les frontières, notre handicap ne disparaît pas et la carte d'invalidité et la carte de stationnement sont des preuves de notre statut de personne handicapée. Ainsi, lorsque vous passez de la Belgique à l'Allemagne, un citoyen belge n'a pas besoin de prouver qu'il est une personne handicapée. La carte d'invalidité le fera pour lui", explique Yannis Vardakastanis, président du Forum européen des personnes handicapées.

La proposition de la Commission arrive 13 ans après la première demande du Forum européen.

Le projet doit maintenant être négocié par le Parlement européen et les Etats membres avant de devenir réalité. Les personnes en situation de handicap devront donc encore patienter avant de pouvoir employer cette carte.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Vivre avec un handicap : dans quels pays d'Europe les inégalités sont-elles les plus marquées?

Espagne : les partis d'extrême droite réunis en congrès à Madrid à l'appel du parti Vox

Troubles en Nouvelle-Calédonie : pourquoi parle-t-on de l'Azerbaïdjan ?