EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Conséquence de l'attentat de Bruxelles : "Il va y avoir un choc terroriste" (Claude Moniquet)

Sécurité renforcée à Bruxelles
Sécurité renforcée à Bruxelles Tous droits réservés Sylvain Plazy/Copyright 2023
Tous droits réservés Sylvain Plazy/Copyright 2023
Par Sandor Zsiros
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Pour certains experts, l’attaque terroriste à Bruxelles lundi soir pourrait annoncer d’autres attentats en Europe, mais aussi ailleurs dans le monde.

PUBLICITÉ

L’attaque terroriste, lundi soir à Bruxelles, inquiète les autorités belges mais aussi européennes. C’est le deuxième attentat en Europe en moins d'une semaine. En France, un djihadiste a tué un professeur dans la ville d'Arras.

Pour Claude Moniquet, expert en contre-terrorisme, l’UE doit se préparer à faire face à une nouvelle vague de terreur.

"Ça peut être en Europe, c'est en Europe aujourd'hui, c'est en France et en Belgique, ça peut être demain aux Etats Unis, ça peut être n'importe où. Mais il va y avoir un choc terroriste qui va suivre, c’est ce qui se passe au Moyen-Orient", explique-t-il.

L’expert estime cependant peu probable d'assister à des attentats coordonnés car les terroristes n'ont plus les capacités pour cela. Il juge qu'il faut probablement anticiper des attaques individuelles.

"Aujourd'hui, ce qu’on a c'est plus des attentats individuels ou des attentats en toute petite cellule, familiale ou amicale", constate Claude Moniquet.

"C'est ce genre de choses-là qu'on va voir, qu'on risque de voir. Et c'est très difficile à contrer parce que les services de renseignement peuvent s'attaquer à un réseau, parce que dans un réseau, il faut communiquer, il faut téléphoner, il faut changer des mails, il faut se rencontrer. Si vous travaillez à préparer un attentat avec votre frère, personne ne va le voir".

Pour l’expert, les gouvernements de l'Union européenne doivent avant tout intensifier la collecte et l'échange de renseignements.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attentat de Bruxelles: le ministre belge de la Justice démissionne

Fausses alertes à la bombe : les auteurs "seront retrouvés" et "punis"

Zelensky dénonce la « mission de paix » d'Orbán en Russie et en Chine