Ursula von der Leyen appelle à dépenser davantage pour la défense de l'Europe

Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a annoncé sa candidature à la réélection lundi après-midi.
Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a annoncé sa candidature à la réélection lundi après-midi. Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Markus Schreiber/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

Dans une interview exclusive à Euronews, la présidente de la Commission européenne appelle à "dépenser plus consolider notre base industrielle de défense".

PUBLICITÉ

La femme politique allemande a confirmé lundi après-midi son souhait de diriger la Commission européenne pour cinq années supplémentaires. Cette nouvelle met un terme à des semaines de spéculations croissantes et relance la course à la présidence avant les élections au Parlement européen.

Si elle est réélue, Mme von der Leyen est déterminée à faire de la défense l'une des priorités les plus importantes et les plus structurantes de son second mandat. Pendant des années, la défense a été un domaine politique peu médiatisé à Bruxelles, jusqu'à ce que la Russie lance une invasion à grande échelle de l'Ukraine et oblige les Européens à prendre conscience de leurs lacunes en la matière. 

La vague de désinformation, de "deep-fakes" et de contenus illicites en ligne a également mis l'Union européenne en état d'alerte, en particulier dans le contexte des élections, où des gouvernements étrangers autocratiques cherchent activement à influencer les électeurs et à façonner des résultats favorables.

"Le plus important est de s'assurer que notre démocratie est en sécurité", a déclaré Mme von der Leyen à Euronews.

Bien que les décisions militaires restent la prérogative exclusive des États membres, l'équipe de Mme von der Leyen s'efforce de centraliser davantage de pouvoirs dans l'aspect industriel de la défense. Une stratégie qui sera bientôt dévoilée, dont le Financial Times a fait état pour la première fois, proposera de nouveaux outils pour accélérer la production, organiser des achats communs et mettre en place des subventions.

"L'Europe est devenue plus forte parce que nous comprenons tous à quel point il est important d'avoir des dépenses de sécurité fortes et d'être en mesure d'assurer la sécurité et de nous défendre", a déclaré Mme von der Leyen.

"Nous devons dépenser plus. Nous devons dépenser mieux. Et je pense que nous devons dépenser davantage en Europe pour consolider notre base industrielle de défense".

L'objectif de l'Europe de renforcer ses capacités de défense est devenu encore plus pressant après les récentes remarques de Donald Trump. L'ancien Président américain a déclaré que s'il était élu pour un second mandat, il "encouragerait" la Russie à attaquer tout État de l'OTAN qui n'atteindrait pas l'objectif de consacrer 2 % de son PIB à la défense. 

Les commentaires de M. Trump ont provoqué la colère des dirigeants occidentaux et suscité des craintes quant à la viabilité à long terme de l'alliance.

L'OTAN et l'UE ont 22 membres en commun et le sort de l'une est profondément lié à celui de l'autre.

"L'alliance de l'OTAN est de la plus haute importance pour l'Union européenne", a déclaré la présidente de la Commission européenne dans son entretien avec Euronews, "mais je pense qu'il est important que nous travaillions de notre côté, que nous accomplissions nos propres missions".

Cependant, Mme von der Leyen a ajouté que la sécurité devait être considérée de manière globale. Sa présidence a été pionnière dans le concept de "de-risking" (réduire les relations avec les tiers problématiques plutôt que de se retrouver en proie aux risques engendrés) pour faire face à la Chine et a mis en place des plans de grande envergure pour éliminer les combustibles fossiles russes.

"Nous nous efforçons également d'assurer la sécurité économique. Nous nous efforçons aussi d'assurer notre sécurité économique et énergétique. Nous avons diversifié nos sources d'énergie et nous avons massivement investi dans les énergies renouvelables locales, car cela nous donne une indépendance énergétique", a déclaré Ursula von der Leyen à Euronews.

"Je vois donc le terme de sécurité dans un sens beaucoup plus large".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Commission von der Leyen : cinq années marquées par la gestion de nombreuses crises

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux

Exclusif : Michel espère que l'attaque israélienne apparente contre l'Iran mettra fin à l'escalade