L'Irlande veut renvoyer des demandeurs d'asile vers le Royaume-Uni

Un groupe de personnes soupçonnées d'être des migrants est amené à Douvres par les forces frontalières à la suite d'un incident impliquant un petit bateau dans la Manche le 23 avril 2024
Un groupe de personnes soupçonnées d'être des migrants est amené à Douvres par les forces frontalières à la suite d'un incident impliquant un petit bateau dans la Manche le 23 avril 2024 Tous droits réservés Gareth Fuller/PA
Tous droits réservés Gareth Fuller/PA
Par Euronews avec AP, EBU
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié
Cet article a été initialement publié en anglais

La tension monte entre Londres et Dublin. Alors que Londres durcit sa politique migratoire, l’Irlande veut renvoyer des migrants vers le Royaume-Uni.

PUBLICITÉ

C’est une position ferme adoptée par Dublin et qui est source de tension avec Londres. L’Irlande a annoncé vouloir renvoyer, vers le Royaume-Uni, des migrants entrés sur son territoire via sa frontière terrestre ouverte avec l’Irlande du Nord, qui est un territoire britannique.

Mardi, le gouvernement a approuvé un projet de loi d’urgence en ce sens.

"Ce n'est pas une panacée, cela n'a jamais été une panacée lorsque nous parlons de retours, le moyen le plus efficace d'avoir un système d'immigration ferme, mais juste est un système de traitement rapide, ce qui signifie que les demandes des personnes sont traitées beaucoup plus rapidement", a déclaré Helen McEntee, ministre irlandaise de la Justice.

Dublin affirme qu'à cause de l’accord controversé, qui prévoit d'expulser vers le Rwanda les demandeurs d’asile arrivés illégalement au Royaume-Uni, certains de ces migrants se rendraient en Irlande pour échapper à cette mesure.

Selon la ministre de la Justice irlandaise, environ 80 % des arrivées récentes de demandeurs d’asile se font via la frontière ouverte entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord, qui fait partie du Royaume-Uni.

Mais le Premier ministre britannique, Rishi Sunak a refusé catégoriquement d’accepter le retour de ces migrants sur le territoire britannique. Une réunion sur ce sujet, prévue à Londres lundi entre des ministres irlandais et britanniques, a été annulée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Rwanda : le pays se dit prêt à accueillir les migrants expulsés du Royaume-Uni

France : les évacuations de squats de migrants s'intensifient à l'approche des JO de Paris

L'Ukraine et la Russie échangent des attaques de drones