EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Hongrie : le nouveau venu Peter Magyar ébranle la mainmise d'Orban sur le pouvoir, selon les premiers résultats des européennes

Péter Magyar, nouveau venu en politique, s'adresse aux médias après avoir déposé son bulletin de vote dans un bureau de vote lors des élections parlementaires européennes, à Budapest, le dimanche 20 juin 2024.
Péter Magyar, nouveau venu en politique, s'adresse aux médias après avoir déposé son bulletin de vote dans un bureau de vote lors des élections parlementaires européennes, à Budapest, le dimanche 20 juin 2024. Tous droits réservés Denes Erdos/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Denes Erdos/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Tamsin Paternoster
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le parti Fidesz du premier ministre hongrois Viktor Orbán se maintient en tête, mais fait moins bien que prévu, car le nouveau venu Péter Magyar (ancien proche d'Orbán) gagne vite en popularité.

PUBLICITÉ

Des estimations partielles sur le résultat des élections européennes en Hongrie indiquent que le parti de droite Fidesz de Viktor Orbán enverra la plus grande délégation du pays à Bruxelles, bien qu'il ait obtenu un score historique avec 44 % des voix.

Le résultat est en baisse par rapport à 2019, où le Fidesz avait obtenu 51,48 % des voix, et il enverra donc 13 eurodéputés avec ses alliés du Parti populaire européen, les démocrates-chrétiens.

Il s'agirait du pire résultat du Fidesz dans une élection nationale ou européenne depuis près de deux décennies.

Les résultats indiquent un changement dans la politique hongroise, dû en grande partie au nouveau parti Tisza, qui devrait obtenir 31 % des voix. Tisza est dirigé par Péter Magyar, qui a promis de secouer la politique hongroise en remettant en cause la mainmise du Fidesz sur le pouvoir depuis dix ans.

Magyar, 43 ans, est un ancien membre du parti Fidesz qu'il a quitté pour former son propre parti en février. Il a fait campagne en affirmant que le gouvernement d'Orbán est corrompu et que ses politiques ont exacerbé les divisions sociales de la Hongrie.

Si les résultats attendus se confirment, Tisza devrait envoyer environ sept eurodéputés au Parlement européen.

Le gouvernement de M. Orbán a été confronté à de nombreux scandales, notamment un scandale d'abus sexuels qui a entraîné ladémission de plusieurs membres clés de son parti.

Plusieurs petits partis ont constitué le reste du vote, le parti socialiste hongrois devant obtenir 8,26 % des voix et le mouvement d'extrême droite "Notre patrie" 6,76 %.

La Hongrie devrait prendre la présidence semestrielle du Conseil de l'UE en juillet.

Sources additionnelles • adaptation : Serge Duchêne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Peter Magyar, le nouveau visage de l'opposition hongroise

L'opposition hongroise sur les terres de Viktor Orbán

Le Cube : qu'a raconté Viktor Orban pour défendre le programme européen de son parti ?