EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le sommet du G7 en Italie : un succès pour Giorgia Meloni ?

Giorgia Meloni lors de la conférence de presse finale au G7 en Italie
Giorgia Meloni lors de la conférence de presse finale au G7 en Italie Tous droits réservés AP Photo/Andrew Medichini
Tous droits réservés AP Photo/Andrew Medichini
Par Giorgia Orlandi
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Giorgia Meloni sort renforcée de ce sommet, alors que les autres membres européens du G7 sont tous en difficulté dans leurs pays respectifs.

PUBLICITÉ

Giorgia Meloni faisait figure d'exception parmi les autres dirigeants du G7, car elle est la seule à être sortie renforcée par le résultat des élections européennes, alors que quelques pays, comme la France ou le Royaume Uni seront bientôt confrontés à des élections nationales.

La guerre en Ukraine était au centre des préoccupations. L'accord de 50 milliards de dollars (46 milliards d'euros) pour aider le pays, grâce aux bénéfices réalisés sur les avoirs russes gelés, a été l'une des principales réalisations du sommet, ce qui n'allait pas forcément de soit, selon Giorgia Meloni.

"Nous avons l'intention de continuer à soutenir l'Ukraine. Nous avons décidé de renforcer nos efforts et nos actions avec une approche à 360 degrés pour permettre au pays agressé de se tourner vers l'avenir." a-t-elle déclaré.

Du côté des points faibles, le G7 a été accusé de faire deux poids deux mesures en offrant un soutien renforcé à l'Ukraine, alors que les dirigeants ont adopté une position plus souple à l'égard de la guerre que mène Israël dans la bande de Gaza.

Lors de la conférence de presse, Giorgia Meloni a été interrogée sur la guerre entre Israël et le Hamas et sur les raisons pour lesquelles le G7 n'avait pas condamné Israël pour les morts civiles causées par ses offensives à Gaza.

"Je pense que nous devons nous rappeler qui a commencé tout cela, et ce n'est pas Israël, mais quelqu'un qui a tué des civils, des femmes et des enfants", a répondu la Cheffe du gouvernement italien.

Le mot à ne pas écrire, ni prononcer

Lun des sujets les plus discutés lors du sommet a été l'absence du mot "avortement" dans la déclaration finale. Nombreux sont ceux qui soupçonnent cette absence d'avoir créé des tensions entre l'Italie et la France. Giorgia Meloni a cependant rejeté toute polémique.

"Lorsqu'une déclaration est répétée, des documents antérieurs sont référencés. Je crois sincèrement que la controverse a été totalement fabriquée et, en fait, c'est une controverse qui n'existait pas lors du sommet." a-t-elle expliqué.

Emmanuel Macron et Giorgia Meloni au G7
Emmanuel Macron et Giorgia Meloni au G7Alex Brandon/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Interrogé par la presse le président Emmanuel Macron a dit "le regretter" tout en "respectant une politique qui dérive du "choix souverain" des Italiens". La France, a elle, intégré ce droit des femmes à l'avortement, la liberté de disposer de son corps dans sa Constitution", a-t-il déclaré.

En conséquence, le droit à l'avortement ne sera pas inscrit dans les engagements des pays du G7 en 2024.

Des succès qui renforcent la position de Giorgia Meloni sur la scène européenne

Avoir réussi à inviter le Pape François pour ce G7, une première pour un Pontife, aura marqué le sommet et renforcé certaines positions de Giorgia Meloni.

La photo de famille au G7 le 14 juin 2024
La photo de famille au G7 le 14 juin 2024Luca Bruno/Copyright 2024 The AP. All rights reserved

Le consensus sur l'approche de l'Italie envers l'Afrique et l'invitation de pays du Sud, et notamment ceux faisant partie des BRICS, alliés de la Russie, (Brésil, Inde...) pour un sommet plus inclusif ont été d'autres points forts.

Reste à savoir ce que toutes ces décisions apporteront à l'avenir.

Journaliste • Jean-Philippe Liabot

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sommet du G7 : Meloni qualifie l'offre de cessez-le-feu de Poutine en Ukraine de "propagande"

Le pape François au sommet du G7 en Italie, une première historique

La tentative de Meloni de diluer la déclaration du G7 sur l'avortement irrite les diplomates