EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Législatives en France : l'extrême droite pourrait rater la majorité absolue (sondage)

Marine Le Pen, leader de l'extrême droite française, sort de l'isoloir avant de voter pour les élections européennes, le 9 juin 2024.
Marine Le Pen, leader de l'extrême droite française, sort de l'isoloir avant de voter pour les élections européennes, le 9 juin 2024. Tous droits réservés AP Photo/Aurelien Morissard
Tous droits réservés AP Photo/Aurelien Morissard
Par Sertac AktanKamuran Samar
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Le premier sondage tenant compte des désistements des candidats pour contrer le Rassemblement national révèle que l'extrême droite n'obtiendra probablement pas la majorité absolue ce dimanche.

PUBLICITÉ

Le Front républicain, qui s'est organisé tant bien que mal en début de semaine entre les partis centristes et de gauche, pour contrer la victoire de l'extrême droite, pourrait avoir été une tactique payante.

Selon le sondage Harris Interactive pour le magazine Challenges, le premier depuis la formation d'une alliance anti-Rassemblement national (RN), indique que le parti d'extrême droite de Jordan Bardella pourrait ne pas remporter les 289 sièges nécessaires pour contrôler les 577 sièges de l'Assemblée nationale.

Selon les prévisions, le RN et ses alliés devraient obtenir entre 190 et 220 sièges. Quant aux Républicains de centre-droit (LR), qui se sont alliés à Marine Le Pen et Jordan Bardella, ils devraient obtenir entre 30 et 50 sièges.

Ce résultat empêcherait probablement la possibilité d'un gouvernement minoritaire d'extrême droite soutenu par une partie du groupe parlementaire LR.

La stratégie du "front républicain

Le sondage fait suite au retrait de plus de 200 candidats de divers partis politiques arrivés en troisième position dans leur circonscription au premier tour, dans le but de soutenir le candidat le plus fort contre le RN au second tour ce dimanche.

Avant ces retraits, les sondages estimaient que le RN était en passe de remporter entre 250 et 300 sièges.

Interrogée par TF1 si elle craignait que le RN n'atteigne pas les 289 sièges nécessaires pour obtenir la majorité absolue, Marine Le Pen a répondu avec confiance : "Non, je suis très confiante. Les Français ont un vrai désir de changement".

Selon le sondage Harris, le Nouveau Front Populaire (NFP) devrait obtenir entre 159 et 183 sièges, tandis que les candidats Ensemble de l'ancienne majorité présidentielle ne devraient obtenir que 110 à 135 sièges.

Les autres partis devraient obtenir entre 17 et 31 sièges.

Mais des experts restent prudents. Tout pourrait dépendre du taux de participation aux élections. Une baisse de régime par rapport au premier tour pourrait favoriser mécaniquement le RN.

Quel est le plan en cas de parlement sans majorité ?

Si le résultat du second tour confirme le scénario d'un parlement sans majorité, la France entrera dans une période de turbulences, aucun parti n'obtenant suffisamment de sièges pour former un gouvernement.

Le Premier ministre français sortant, Gabriel Attal, s'est montré optimiste quant à l'initiative interpartis visant à bloquer une majorité d'extrême droite, mais il a rejeté l'idée qu'Ensemble puisse former un gouvernement dans le cas d'un parlement sans majorité.

Le Premier ministre Gabriel Attal, le 3 juillet 2024.
Le Premier ministre Gabriel Attal, le 3 juillet 2024.AP Photo/Thomas Padilla

Au lieu de cela, il a suggéré que les députés modérés collaborent sur des législations sur une base individuelle.

Selon des sources du cabinet de M. Macron, le président a également exclu la possibilité de former une coalition avec le parti d'extrême gauche La France insoumise (LFI) dirigé par Jean-Luc Mélenchon. On ne sait pas s'il a évoqué d'autres possibilités de coalition.

Ces remarques soulignent que même si le RN ne parvient pas à prendre le pouvoir, la France pourrait être confrontée à une incertitude politique prolongée jusqu'à la prochaine élection présidentielle en 2027.

PUBLICITÉ

Marine Le Pen prête à collaborer pour obtenir la majorité absolue

Mme Le Pen a indiqué qu'elle était prête à collaborer avec d'autres partis si le RN n'obtenait pas la majorité absolue.

Mais Jordan Bardella, candidat déclaré au poste de Premier ministre, a répété qu'il refuserait de former un gouvernement sans un mandat clair.

Selon le sondage, plus de 4 Français sur 10 pensent qu'aucun de ces partis politiques n'obtiendra la majorité absolue à l'Assemblée nationale, tandis que 35 % pensent que le Rassemblement national l'obtiendra.

L'enquête a été réalisée en ligne du 2 au 3 juillet auprès de 3 383 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

PUBLICITÉ

La méthode des quotas et le redressement ont été appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, région et comportement électoral antérieur de la personne interrogée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Allemagne fait fermer le Centre islamique de Hambourg

La difficile composition de la prochaine Commission européenne

Réunion des ministres de la Justice de l'UE : la compétitivité juridique au cœur des débats