Les géants du Net réduisent la voilure (suite) : suppression de postes chez Spotify

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP, AP
Archives : Logo de la plateforme Spotify sur un smartphone - le 28/01/2018
Archives : Logo de la plateforme Spotify sur un smartphone - le 28/01/2018   -   Tous droits réservés  AP Photo

Le groupe suédois Spotify va supprimer environ 600 postes, soit 6% de ses effectifs. Annonce faite ce lundi par le numéro un mondial des plateformes audio.

Ce plan de licenciement est le plus gros de la jeune histoire du fleuron suédois au demi-milliard d'utilisateurs.

Dans un message destiné aux employés et publié en ligne, son patron de 39 ans, Daniel Ek, a reconnu "un changement de culture" après des années de priorité à la croissance avant les profits.

"Avec le recul, j'ai été trop ambitieux en investissant plus vite que notre croissance de chiffre d'affaires", a reconnu le directeur général et cofondateur de Spotify.

"Pour cette raison, nous réduisons nos effectifs d'environ 6% à travers le groupe", explique le patron du groupe coté à New York.

A l'ouverture de la Bourse de New York, l'action du groupe, à la peine ces derniers temps, gagnait 4,6% à 97,91 dollars.

Richard Drew/AP
Archives : le logo de la plateforme Spotify à la bourse de New York, le 03/04/2018Richard Drew/AP

Spotify en chiffres

Spotify est une start-up fondée en 2006 à Stockholm. Elle est devenue un des rares grands noms européens de la tech.

La plateforme mélange un modèle d'abonnement et un modèle gratuit utilisant la publicité.

  • Utilisateurs

Elle comptait fin septembre 456 millions d'utilisateurs au total, dont 195 millions d'abonnés payants.

Elle prévoyait d'atteindre 479 millions d'utilisateurs actifs mensuels fin 2022, dont 202 millions d'abonnés payants. Le groupe vise le milliard d'utilisateurs en 2030.

  • Chiffre d'affaires

Son chiffre d'affaires annuel avait atteint 9,6 milliards d'euros en 2021.

Si Spotify a été ponctuellement rentable, le groupe accuse régulièrement des pertes depuis plusieurs années, malgré une croissance fulgurante du nombre de ses abonnés et une avance sur ses concurrents comme Apple Music ou Amazon Music.

Au troisième trimestre, le groupe, qui doit publier ses résultats annuels mardi prochain, a creusé sa perte nette, à 166 millions d'euros.

  • Nombre d'employés

Le nombre d'employés a lui triplé en cinq ans pour atteindre 9 800 fin septembre.

Les géants du Net à la peine

L'annonce du groupe suédois suit une série de plans de licenciements chez les géants mondiaux du net ces dernières semaines, même si ses effectifs sont bien moins importants.

  • Amazonva supprimer 18 000 postes, y compris en Europe.
  • Meta va supprimer 11 000 emplois, soit près d'un poste sur sept.
  • Alphabet, la maison-mère de google, entend supprimer 12 000 postes dans le monde.
  • Microsoft a annoncé 10 000 licenciements d'ici fin mars.