TikTok annonce une mesure pour limiter l'addiction des mineurs

Logo de l'application Tiktok.
Logo de l'application Tiktok. Tous droits réservés Sean Kilpatrick/AP
Tous droits réservés Sean Kilpatrick/AP
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

TikTok a annoncé mercredi de nouvelles fonctionnalités pour aider les jeunes à réguler leur temps sur son réseau,

PUBLICITÉ

TikTok a annoncé ce mercredi mettre en place une nouvelle mesure pour lutter contre l’addiction des mineurs à son application.

D’ici peu, les utilisateurs de moins de 18 ans verront s’afficher un message d’avertissement au bout d’une heure pour réguler le temps qu’ils passent sur le réseau.

Limite de la mesure, la possibilité de désactiver cette fonction ou de mentir sur son âge.

Les mineurs ont passé en moyenne 1h47 par jour sur TikTok en 2022, selon une récente étude mondiale de Qustodio. TikTok est d'ailleurs l'application sur laquelle les internautes ont passé le plus de temps en 2022.

En France, plusieurs propositions de loi visant à mieux protéger les jeunes sur internet doivent être discutées dans les prochains jours à l'Assemblée nationale.

Accusations d'espionnage

Une loi ratifiée il y a quelques semaines par le président américain Joe Biden interdit l'utilisation de cette application au Congrès, ainsi que sur les appareils des fonctionnaires.

"TikTok est un cheval de Troie moderne du Parti communiste chinois utilisé pour surveiller les Américains et exploiter leurs informations personnelles", a accusé Michael McCaul, président de la commission des Affaires étrangères de la chambre des représentants.

La Commission européenne, le Parlement européen et d'autres gouvernements, canadien et danois notamment, ont interdit à leurs personnels d'utiliser TikTok. La France a annoncé mercredi y réfléchir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le réseau social chinois TikTok banni par les agences fédérales américaines

Commission européenne : plus de TikTok pour le personnel de l'institution

Pacte européen sur l'immigration : une "nouvelle ère de surveillance numérique" ?