EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Comment des enfants deviennent-ils des pirates informatiques ?

Comment des enfants deviennent-ils des pirates informatiques ?
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Sarah Dean
Publié le Mis à jour
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le jeu vidéo en ligne peut amener certains enfants à commettre du piratage informatique. Cela va de la recherche d'une faille dans un jeu à des cyberattaques commanditées par des membres du crime organisé. Des experts européens et américains nous expliquent ce phénomène.

PUBLICITÉ

Dans un monde de plus en plus connecté à internet, la question de la cybersécurité n'a jamais été aussi importante. En cette période de tensions géopolitiques accrues, particuliers et entreprises sont confrontés à la menace croissante des cyberattaques. Mais que savons-nous des cybercriminels qui opèrent dans l'ombre du web ?

Dans notre nouvelle série hacker : HUNTER The Kids, nous nous intéressons au rôle des enfants et découvrons dans cet épisode (à voir dans le player ci-dessus), comment les criminels ciblent les jeunes joueurs pour qu'ils procèdent eux-mêmes à des piratages sophistiqués et commettent ainsi, des crimes et délits à leur place.

"Notre fils a commandé une arme à feu qu'il a fait livrer chez nous"

Aux Pays-Bas, le fils de Barbara Gemen a été impliqué dans la cybercriminalité dès son plus jeune âge. "Mon fils a commencé à faire du piratage informatique à l'âge de 8 ans et c'est à ce moment-là qu'il a commandé une arme à feu qui a été livrée chez nous," explique-t-elle. Quand le colis est arrivé, "j'étais totalement sous le choc," confie-t-elle. "J'ai immédiatement décidé de faire les choses différemment à la maison," poursuit la mère de famille.

"Il passait beaucoup de temps derrière l'ordinateur à commander des choses sur Internet sans payer : d'abord, des pizzas, puis des choses plus importantes [...] J'ai eu du mal à comprendre ce qui se passait. [...] Il se réveillait la nuit pour s'asseoir derrière son ordinateur et il était vraiment stressé : c'est alors que nous avons découvert qu'il travaillait avec un groupe de pirates informatiques internationaux," raconte-t-elle.

Barbara Gemen, mère de famille et bénévole spécialiste de la cybersécurité au sein de la police néerlandaise
Barbara Gemen, mère de famille et bénévole spécialiste de la cybersécurité au sein de la police néerlandaiseEuronews / Kaspersky

"Les enfants ne savent pas ce qui est légal ou illégal"

Mais après que les policiers qu'elle a alertés ont considéré que son histoire était difficilement crédible et exagérée, elle a décidé de se former elle-même à la cybersécurité. Elle est aujourd'hui, bénévole spécialisée en cybersécurité au sein même de la police néerlandaise et organise des ateliers où elle informe les parents sur ces sujets.

"C'est tellement facile de nos jours parce que beaucoup d'enfants ont des ordinateurs portables, des téléphones mobiles et qu'il suffit de quelques clics pour faire un piratage. Il est très difficile d'empêcher les plus jeunes de pirater. Souvent, ils ne savent pas ce qui est légal ou illégal," explique-t-elle.

Les "membres du crime organisé" gagnent la confiance des enfants

L'Américain Mike Jones, chercheur en cybersécurité et ex-membre du groupe Anonymous, assure le mentorat d'enfants qui ont été identifiés comme de potentiels cybercriminels. Il raconte que l'un de ceux avec lesquels il travaille actuellement vient de sortir de prison pour avoir piraté TalkTalk. "Il avait commencé par jouer, puis il s'est mis à pirater tout un réseau de télécommunications," précise-t-il.

Les membres du crime organisé ciblent de plus en plus les enfants qui jouent aux jeux vidéo, poursuit le chercheur. Ils parviennent à les manipuler pour qu'ils commettent eux-mêmes des cyberattaques. "Les membres du crime organisé regardent ce qui se passe dans les jeux vidéo, ils sont capables d'identifier ceux qui ont cette capacité, cette connaissance," dit-il. "La première chose qu'ils doivent faire, c'est de gagner leur confiance, trouver les choses qu'ils apprécient et une fois ces informations recueillies, ils gagnent cette confiance," souligne-t-il.

"Les enfants qui s'impliquent dans la technologie et les jeux vidéo ne sont généralement, pas ceux qui sont les plus populaires à l'école," décrit également Mike Jones.

Mike Jones, chercheur en cybersécurité et ex-membre du groupe Anonymous
Mike Jones, chercheur en cybersécurité et ex-membre du groupe AnonymousEuronews / Kaspersky

Le lien intrinsèque entre jeu vidéo en ligne et piratage

"Le jeu vidéo en ligne et le piratage informatique sont liés de manière particulièrement intrinsèque," renchérit Alexander Urbelis, avocat en cybersécurité chez Crowell & Moring LLP.

Il décrit comment certains en viennent à pirater. "On veut essayer de comprendre si l'on peut générer un avantage ou identifier une faille dans le système qui augmentera les pièces ou la monnaie que l'on a," explique-t-il. "Il y a une motivation qui va de générer un avantage dans le jeu à être capable de pirater," complète-t-il.

L'immaturité de leur cerveau expose les plus jeunes

Kelli Dunlap est psychologue clinicienne et conceptrice de jeux vidéo. Selon elle, ces jeunes pirates informatiques sont susceptibles de mener ces attaques dangereuses et illégales, notamment parce que leur cerveau n'est pas encore totalement développé.

"Les adolescents ne pensent pas au mal qu'ils pourraient causer," affirme la psychologue américaine. "Les enfants et adolescents sont fascinants : leur cerveau se développe rapidement et leur capacité à apprendre de nouvelles choses et à s'adapter est vraiment étonnante à observer," déclare-t-elle.

"Cependant, certaines parties du cerveau leur font littéralement défaut et ces parties sont liées à des choses telles que l'anticipation des conséquences," poursuit Kelli Dunlap. "Il s'agit simplement d'un état neurologique qui ne s'est pas encore développé," dit-elle.

Kelli Dunlap, psychologue clinicienne et conceptrice de jeux vidéo
Kelli Dunlap, psychologue clinicienne et conceptrice de jeux vidéoEuronews / Kaspersky

"Le piratage a une sorte d'aura mythique" pour les jeunes

Christian Funk, membre de l'équipe mondiale de recherche et d'analyse (GReAT) de Kaspersky en Allemagne, affirme de son côté que les jeunes sont également attirés par la cybercriminalité pour prouver leur valeur à leurs pairs.

"Le piratage a une sorte d'aura mythique, c'est un peu un facteur cool," affirme-t-il. "Bien sûr, cela est également dû à un grand nombre de séries et de films et la façon dont les pirates informatiques y sont dépeints," explique Christian Funk.

"Cela attire beaucoup de jeunes qui veulent prouver leur ego ou le renforcer, qui veulent se vanter peut-être, je pense que c'est quelque chose qui va de pair avec cela," conclut-il.

Partager cet article

À découvrir également

Comment les pays européens s'attaquent au problème des jeunes hackers