EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

France : arrêt de la vente de l'iPhone 12, à cause du niveaux d'ondes

Un organisme de surveillance français a menacé de rappeler l'iPhone 12 d'Apple.
Un organisme de surveillance français a menacé de rappeler l'iPhone 12 d'Apple. Tous droits réservés JOEL SAGET / AFP
Tous droits réservés JOEL SAGET / AFP
Par Lauren Chadwick
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Des mesures ont conclu que ces appareils émettaient des ondes à un degré excessif par rapport à la réglementation.

PUBLICITÉ

L'Agence nationale des fréquences (ANFR) a ordonné à Apple de "mettre en œuvre tous les moyens disponibles pour remédier rapidement à ce dysfonctionnement", faute de quoi la société devra rappeler les téléphones déjà vendus en France.

L'agence est chargée de la surveillance des équipements radioélectriques et de l'exposition du public aux ondes électromagnétiques.

Elle a récemment vérifié les débits d'absorption spécifiques (DAS) de 141 téléphones vendus en France, dont l'iPhone 12 d'Apple. Le DAS mesure le taux d'énergie radiofréquence absorbé par le corps humain.

Les agents de l'agence vérifieront que cette version de l'iPhone n'est plus vendue en France. De nombreux magasins de télécommunications français ont retiré l'iPhone 12 de leurs ventes en ligne dès mercredi.

"Pour les téléphones déjà vendus, Apple doit prendre des mesures correctives dès que possible pour mettre les téléphones concernés en conformité. Dans le cas contraire, il appartiendra à Apple de les rappeler", a déclaré l'ANFR dans un communiqué.

Les ondes peuvent varier lors d'une mise à jour logicielle

Jean-Noël Barrot, ministre français en charge du numérique, a écrit dans un message sur les médias sociaux que les ondes peuvent changer après la sortie du téléphone en fonction des mises à jour.

"Les niveaux d'ondes que les smartphones émettent peuvent varier lors d'une mise à jour logicielle. C'est sans doute à cause d'une mise à jour après sa sortie que l'iPhone 12 a dépassé le seuil autorisé. Et c'est une simple mise à jour qui le remettra en conformité", écrit-il.

Apple a répondu que l'iPhone 12 était conforme à toutes les réglementations et normes SAR et a contesté les résultats de l'examen de l'ANFR.

L'agence française a déclaré que les téléphones sont analysés à la fois lorsqu'ils sont près du corps - dans votre main ou votre poche - et lorsqu'ils sont à une distance de 5 millimètres - comme dans un sac.

La limite lorsque le téléphone est sur vous est de 4 watts par kilogramme (W/kg), mais l'iPhone 12 était à 5,74 W/kg, a déclaré l'organisme de surveillance. Le téléphone n'a toutefois pas dépassé le seuil lorsqu'il se trouvait à une certaine distance.

Le niveau est "plus de dix fois inférieur au niveau auquel il y aurait un risque pour la santé", a écrit Jean-Noël Barrot sur la plateforme de médias sociaux X, anciennement connue sous le nom de Twitter.

"Mais la règle est la règle : Apple doit s'y conformer".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi les Européens paient-ils plus cher leurs iPhones ?

Feu vert final du Parlement européen au chargeur unique pour smartphones

Europol : quatre personnes arrêtées dans une opération mondiale contre les logiciels malveillants