EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Pourquoi les Européens paient-ils plus cher leurs iPhones ?

Un acheteur compare deux modèles d'iPhone 15 lors du premier jour des soldes dans un Apple Store de Los Angeles, le vendredi 22 septembre 2023.
Un acheteur compare deux modèles d'iPhone 15 lors du premier jour des soldes dans un Apple Store de Los Angeles, le vendredi 22 septembre 2023. Tous droits réservés AP Photo/Jae C. Hong
Tous droits réservés AP Photo/Jae C. Hong
Par Eleanor Butler
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Apple est connu pour ses produits aux prix élevés, et sa nouvelle gamme de téléphones ne déroge pas à la règle. L'iPhone 15 Pro Max, récemment lancé, est vendu 1199 $ (1135 euros) aux États-Unis, contre 1479 euros minimum en Europe. Pourquoi une telle différence ?

PUBLICITÉ

Si vous habitez dans la zone euro et que vous souhaitez acheter l'iPhone haut de gamme, vous devrez débourser davantage que les acheteurs de l'autre côté de l'Atlantique.

Converti en euros, le prix affiché sur le site web américain d'Apple commence à 1 131,74 euros pour l'iPhone 15 Pro Max, qui a été mis en vente le week-end dernier.

Il s'agit d'une hausse d'environ 9 % par rapport à la version de l'année dernière, mais pour les consommateurs européens, les Américains font sans doute une bonne affaire.

Le prix dans les magasins européens varie d'un pays à l'autre, mais il est généralement beaucoup plus élevé qu'aux États-Unis. En France, l'iPhone 15 Pro Max est proposé à partir de 1 479 euros, en Allemagne à partir de 1 449 euros et en Italie à partir de 1 489 euros.

En ce qui concerne les téléphones Apple les moins chers, vous remarquerez également une augmentation des prix. Aux États-Unis, l'iPhone 15 de base se vend pour l'équivalent de 754,18 euros. En Europe, il est proposé à 969 euros en France, 949 euros en Allemagne et 979 euros en Italie.

L'une des principales raisons de ces prix plus élevés est que la TVA est incluse dans les chiffres européens, alors que des frais supplémentaires sont ajoutés après l'achat aux États-Unis.

Les taux d'imposition dépendent de l'État dans lequel vous vous trouvez, mais ils se situent généralement entre 2,9 % et 7,25 %. Si vous voulez acheter un iPhone 15 Pro Max à Washington, DC, où la taxe sur les ventes est de 6 %, vous devrez donc payer 71,94 $ (67,90 €) de plus à la caisse.

À Los Angeles, où la taxe de vente est particulièrement élevée, vous devrez payer 113,91 $ (107,52 €) de plus.

Pour résumer, un client de Los Angeles économisera 239,74 euros en achetant le téléphone le plus cher d'Apple, par rapport à un client de France.

Et l'écart de prix entre les États-Unis et l'UE n'est pas un phénomène exclusif à la nouvelle génération de produits d'Apple.

Lors du lancement de l'iPhone X en 2017, les utilisateurs de Twitter ont plaisanté en disant qu'il serait moins cher de prendre l'avion pour les États-Unis et d'acheter l'appareil, plutôt que de l'acheter en Europe.

A Twitter user reacts to the price of the iPhone X, 2017.

Mais si cela peut être une bonne excuse pour partir en vacances, la réalité est un peu plus compliquée.

En effet, vous êtes légalement tenu de payer des droits de douane lorsque vous rentrez dans l'UE avec des objets de valeur.

Si vous voyagez en avion ou en bateau, vous devez déclarer les marchandises d'une valeur supérieure à 430 euros. Pour les autres modes de transport, ce seuil est fixé à 300 euros. Si vous revenez en France par avion depuis les États-Unis, les droits de douane sur l'iPhone 15 Pro Max vous coûteront donc plus de 200 euros. Si l'on ajoute à cela les frais de voyage, cela ne permet pas d'économiser de l'argent.

En fin de compte, la raison des prix plus élevés pratiqués par Apple n'est pas tout à fait claire, mais les Européens n'ont aucun moyen de s'y soustraire.

PUBLICITÉ

En 2016, l'entreprise a déclaré qu'elle fixait les prix des produits internationaux en fonction d'une série de facteurs, tels que "les taux de change, les lois locales sur les importations, les pratiques commerciales, les taxes et le coût de l'activité".

"Ces facteurs varient d'une région à l'autre et dans le temps, de sorte que les prix internationaux ne sont pas toujours comparables aux prix de détail suggérés aux États-Unis", explique Apple.

Même si Apple fait payer les consommateurs plus cher pour couvrir les frais d'exploitation supplémentaires, cela n'a pas semblé entamer le succès de l'entreprise.

Les iPhones représentent environ un quart des ventes de smartphones dans l'UE, dépassés uniquement par les modèles Samsung.

PUBLICITÉ

L'inflation restant élevée en Europe, il reste à voir si la base de consommateurs d'Apple, notoirement fidèle, réagira bien à la nouvelle gamme de produits.

À l'échelle mondiale, la société d'investissement Wedbush a indiqué que les précommandes pour la gamme iPhone 15 étaient supérieures de 10 à 12 % aux prévisions, ce qui pourrait entraîner une pénurie d'iPhone 15 Pro Max.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ne mettez plus votre iPhone endommagé par l'eau dans du riz, avertit Apple

France : arrêt de la vente de l'iPhone 12, à cause du niveaux d'ondes

Une loi européenne sur les services numériques pour encadrer les géants du web