Corée du sud : les avatars basés sur l'intelligence artificielle en plein essor

Capture d'écran
Capture d'écran Tous droits réservés AFP
Par Oceane Duboust avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Zaein est l'un des humains virtuels les plus actifs de Corée du Sud. Il a été créé grâce à l'intelligence artificielle.

PUBLICITÉ

Avec ses cheveux noirs et son maquillage discret, Zaein peut chanter, lire les nouvelles et vendre des vêtements de luxe, mais elle n'est pas n'importe quelle star sud-coréenne.

Zaein est l'un des avatars virtuels les plus actifs du pays et il est alimenté par la technologie deepfake.

La Corée du Sud adopte l'intelligence artificielle (IA) dans de nombreux domaines, qu'il s'agisse de présenter les actualités à l'aide de Deepfake ou d'être pasteur à l'aide de l'IA.

Les avatars Deepfake sont à la mode

Zaein est une création de la société Pulse9. Spécialisée dans l'IA, cette société sud-coréenne a déjà créé plusieurs personnages numériques pour certains des plus grands conglomérats du pays, dont le géant de la distribution Shinsegae.

Elle "travaille au développement de la technologie pour élargir l'utilisation humaine de l'IA", déclare, à l'AFP Park Ji-Eun, PDG de l'entreprise.

Dans la patrie de la K-pop, les agences de stars ont été les premières à investir dans le développement d'avatars virtuels.

Pulse9 veut "montrer que ces humains virtuels ne sont pas seulement des idoles fantasmées, mais qu'ils peuvent coexister avec les humains en tant que collègues et amis", affirme Park Ji-Eun.

"Les humains virtuels sont capables de faire la plupart des choses que font les personnes réelles", ajoute-t-elle, bien que l'intervention humaine soit encore nécessaire dans le processus, "jusqu'à ce qu'une IA vraiment forte soit mise au point".

Le visage de Zaein a été conçu à l'aide d'un processus connu sous le nom d'apprentissage profond, qui enseigne aux ordinateurs une méthode basée sur le cerveau humain. L'algorithme a analysé les visages des stars de la K-pop au cours des vingt dernières années.

Une douzaine d'êtres humains, chacun avec des talents différents (chant, danse, comédie...), ont aidé à construire le personnage de Zaein en se superposant au deepfake.

"Je pense que ça peut être une bonne pratique pour les gens qui veulent devenir des célébrités et c'est ce qui m'a attiré", explique à l'AFP l'une des comédiennes. Elle n'a pas pu être nommée en raison de la politique de l'entreprise.

"Les acteurs de l'émission ont été choisis en fonction de leurs compétences et de leur expérience, mais aussi en fonction de leurs connaissances et de leur expérience".

L'IA en plein essor en Corée du Sud

La Corée du Sud est "un leader mondial dans la production de brevets d'IA et un contributeur important à la recherche sur l'IA", selon un rapport du Centre pour la sécurité et les technologies émergentes de l'université de Georgetown.

Il s'agit également d'un important fabricant de semi-conducteurs, nécessaires au développement de l'IA.

L'IA semble également être un marché en pleine croissance, avec 2,76 milliards de dollars (2,60 milliards d'euros) investis dans des entreprises sud-coréennes privées spécialisées dans l'IA en 2021, selon l'université de Georgetown.

Reuters a rapporté que les règles juridiques de la Corée du Sud sont considérées comme moins restrictives que celles de l'UE.

"Pour que les entreprises coréennes puissent s'imposer dans l'écosystème mondial de l'IA, elles doivent d'abord se procurer des technologies spécialisées pour l'IA verticale, c'est-à-dire l'IA conçue et optimisée pour des utilisations spécifiques, explique, à Reuters Kyunghoon Bae, responsable de la recherche sur l'IA chez LG.

Les applications de prière alimentées par l'IA sont également populaires, selon le Korea Economic Daily.

PUBLICITÉ

Meadow, un chatbot chrétien, a déclaré avoir obtenu 50 000 utilisateurs dans les trois jours qui ont suivi son lancement. Un autre outil, Biblely, utilise l'IA pour créer de faux audios Deepfake après avoir été formé avec les enregistrements de différents pasteurs d'églises.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Corée du Sud : le chef de file de l'opposition poignardé

Lee Sun-kyun, l'acteur de "Parasite", retrouvé mort à l'âge de 48 ans

L'IA doit elle rester en "Open source", accessible à tous, ou pas ? Pourquoi est-ce important ?