La NASA dévoile le nouvel avion supersonique "silencieux" X-59

L'avion X-59 QueSST de la NASA prend forme chez Lockheed Martin Skunk Works
L'avion X-59 QueSST de la NASA prend forme chez Lockheed Martin Skunk Works Tous droits réservés NASA/Lockheed Martin
Par Roselyne Min avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Selon l'agence spatiale américaine, la mission Quesst a permis de réduire le son émis par ce type d'avion, en le faisant passer d'un puissant bang supersonique à un "bruit sourd" silencieux.

PUBLICITÉ

La NASA et l'entreprise américaine de défense Lockheed Martin ont dévoilé leur avion supersonique "silencieux" après six ans de développement.

Un "léger bruit sourd" au passage du mur du son

Les vols supersoniques sont des vols dont la vitesse est supérieure à celle du son. Le X-59 est conçu pour voler à 1,4 fois la vitesse du son, soit à environ 1 480 km/h.

"Aujourd'hui, les vols supersoniques s'accompagnent d'une détonation supersonique tonitruante ; ceux d'entre nous qui vivent dans la région sont familiers de ce bruit," a déclaré Pam Melroy, administratrice adjointe de la NASA.

"Mais cela signifie que les vols supersoniques sont limités dans les zones habitées, et ce à juste titre," a-t-elle poursuivi avant d'ajouter : "Le X-59 va briser cette barrière. Scrupuleusement conçu, il produit un léger bruit sourd, un simple murmure comparé aux bangs perturbateurs du passé," a-t-elle affirmé.

X-59 mesure 30 mètres de long et 9 mètres de large. Son nez fin et effilé représente près d'un tiers de sa longueur. Selon la NASA, le nez pointu aidera à briser les ondes de choc qui résultent normalement d'un bang supersonique, un son similaire à une détonation ou à un coup de tonnerre pour l'oreille humaine, causé par un objet se déplaçant dans l'air à une vitesse supérieure à celle du son.

"D'un concept ambitieux à la réalité"

La NASA avait lancé cette mission Quesst en 2018 pour développer un avion supersonique qui génère moins de bruit qu'un appareil classique de ce type.

"En quelques années seulement, nous sommes passés d'un concept ambitieux à la réalité," a souligné Pam Melroy dans un communiqué de presse. "Le X-59 de la NASA contribuera à changer notre façon de voyager, en nous rapprochant les uns des autres en beaucoup moins de temps," a-t-elle fait remarquer.

Pendant cinquante ans, les États-Unis et d'autres pays ont interdit ces vols en raison du bruit qu'ils provoquent au passage du mur du son.

L'espoir est que la mission fournira des données qui aideront les législateurs américains à reconsidérer l'interdiction des vols au-dessus de la terre ferme.

Selon la NASA, s'il devient possible de faire voler des avions supersoniques commerciaux, la durée des voyages sera considérablement réduite.

"Cette percée redéfinit réellement la faisabilité des vols commerciaux supersoniques au-dessus des terres," a assuré Pam Melroy. "Elle nous rapproche d'un avenir que nous pouvons tous comprendre, en réduisant de moitié le temps de vol entre New York et Los Angeles," a-t-elle indiqué.

L'avion devrait décoller pour la première fois dans le courant de l'année.

Une fois les essais en vol terminés, la NASA fera voler l'avion au-dessus de plusieurs villes américaines, le premier décollage étant prévu pour la fin de l'année. Elle interrogera ensuite les habitants sur leur perception du bruit d'ici à 2027.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo dans le lecteur ci-dessus.

Video editor • Roselyne Min

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Espagne réclame 94 782,47 € à un Britannique pour une plaisanterie de mauvais goût

Le nombre de frères et sœurs nuit-il à votre santé mentale ?

En Norvège, des livraisons par drone jusqu'à 17 km de distance