PUBLICITÉ

Washington : une traque aérienne a provoqué un bang supersonique

Virginie - Etats-Unis
Virginie - Etats-Unis Tous droits réservés Randall K. Wolf/Randall K. Wolf
Tous droits réservés Randall K. Wolf/Randall K. Wolf
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les bangs supersoniques se produisent lorsqu'un appareil franchit le mur du son. Ils peuvent surprendre la population et provoquer des dégâts, notamment en brisant des vitres.

PUBLICITÉ

Un bang supersonique a retenti dimanche à Washington quand deux avions de chasse ont cherché à intercepter un appareil qui ne répondait plus avant qu'il ne s'écrase dans l'Etat américain de Virginie.

Des habitants de la capitale fédérale des Etats-Unis et de sa banlieue ont rapporté avoir entendu un bruit tonitruant qui a fait trembler fenêtres et murs à des kilomètres à la ronde et suscité nombre de questionnements sur les réseaux sociaux.

Deux chasseurs F-16 ont été mobilisés en raison de l'absence de réponse d'un jet privé "Cessna 560 Citation V au-dessus de Washington et du nord de la Virginie", a décrit le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) dans un communiqué.

Selon les données publiques, l'avion était enregistré au nom de l'entreprise Encore Motors of Melbourne, établie en Floride.

Son propriétaire John Rumpel a indiqué au quotidien Washington Post que toute sa famille se trouvait à bord, notamment sa fille ainsi qu'un petit-enfant et sa nounou.

"Nous ne savons rien du crash", a-t-il expliqué. "Nous parlons maintenant avec la FAA (...) Je dois garder la ligne disponible."

L'aéronef civil avait décollé d'Elizabethton, dans le Tennessee (est), pour rejoindre Long Island, dans l'Etat de New York (nord-est), selon l'aviation civile américaine (FAA).

D'après plusieurs médias américains, le site du crash n'a pas encore été localisé. Les enquêteurs espèrent se rendre sur les lieux lundi, selon le Washington Post.

"Vitesses supersoniques"

Les chasseurs du NORAD "ont été autorisés à se déplacer à des vitesses supersoniques et un bang supersonique a pu être entendu par des habitants de la région", a décrit le commandement dans un communiqué. Les appareils ont également lancé des leurres pour tenter d'attirer l'attention du pilote.

Le NORAD a indiqué avoir cherché à établir un contact avec le pilote avant le crash de l'appareil, en l'interceptant vers 15H20 locales (19H20 GMT).

L'aéronef s'est finalement écrasé près de Montebello, en Virginie, à environ 270 km au sud-ouest de Washington, vers 15H30 locales (19H30 GMT), a rapporté la FAA.

L'armée n'a pas abattu l'avion, ont rapporté plusieurs médias américains.

Aucune information n'a encore été communiquée au sujet du pilote et des éventuels passagers de l'appareil.

Le Capitole des Etats-Unis et les bâtiments de son complexe à Washington "ont été brièvement placés en état d'alerte jusqu'à ce que l'avion quitte la zone", a relaté la police du Capitole sur Twitter.

A quelque 50 km à l'est de la capitale fédérale, le Bureau de gestion des urgences de la ville d'Annapolis a tenu à rassurer sur Twitter les habitants, indiquant que le fracas entendu "a été causé par un vol autorisé du ministère de la Défense. Ce vol a causé un bang supersonique".

Les bangs supersoniques se produisent lorsqu'un appareil franchit le mur du son. Ils peuvent surprendre la population et provoquer des dégâts, notamment en brisant des vitres.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi les États-Unis sont-ils déterminés à extrader les hackers européens ?

Accord de principe pour éviter une banqueroute des Etats-Unis

Un exercice militaire d'ampleur inédite réunit la Corée du Sud et les États-Unis