Hommage aux victimes de disparition forcée à Bogota (Colombie) - 30.08.2021

Vidéo. La Colombie commémore ses victimes de disparition forcée

La Colombie commémore la Journée internationale des victimes de disparition forcée. Des portraits des victimes ont été exposées sur la place Che Guevara de l'Université nationale de Bogota.

La Colombie commémore la Journée internationale des victimes de disparition forcée. Des portraits des victimes ont été exposées sur la place Che Guevara de l'Université nationale de Bogota.

La disparition forcée désigne l’arrestation, la détention voir le meurtre d’une personne, suivi de la dissimulation du sort de la personne disparue. Ce crime, considéré comme un crime contre l'humanité, est souvent perpétré par les agents d’un Etat répressif, qui se « débarrasse » de personnes jugées « gênantes ». 

En Colombie, au moins 60 000 civils ont disparu lors du demi-siècle de conflit qui a opposé l'Etat à la guérilla.

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Dernières vidéos

PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ