This content is not available in your region

Comment profiter au mieux des plus beaux paysages de Serbie

La "ville du Diable" serbe
La "ville du Diable" serbe   -   Tous droits réservés  Milos Lopusina, CC BY-SA 4.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0>, via Wikimedia Commons
Par Helen Elfer
Taille du texte Aa Aa

Ceux qui aiment sortir des sentiers battus quand ils voyagent peuvent certainement trouver leur bonheur en Serbie. La découverte des vastes régions rurales de ce pays est synonyme d'une grande diversité d'expériences : on peut grimper sur d'agréables sentiers de montagne, admirer l'art médiéval dans des monastères isolés, déguster d'énormes assiettes de saucisses grillées fumantes ou dormir dans un village de conte de fées qui se trouve loin de tout.

Ses rivières, lacs et parcs nationaux sont propices aux sports d'aventure et à l'observation de la faune et de la flore et quelle que soit la région que vous choisirez d'explorer, vous serez fascinés par la beauté sauvage des paysages.

De la contemplation : curiosités insolites et décors épiques

Avec ses canyons, ses forêts d'un vert profond et ses lacs scintillants, la Serbie possède d'innombrables lieux qui méritent le détour rien que pour la vue. Pour de nombreux voyageurs, le canyon d'Uvac figure en tête de liste des incontournables.

Des falaises de calcaire dominent l'eau verte de la rivière Uvac qui forme des méandres spectaculaires. Une croisière en bateau est le moyen le plus simple et le plus relaxant de parcourir le canyon, mais pour avoir la meilleure vue sur les courbes du cours d'eau, il vous faudra monter à l'un des points de vue. Choisissez une excursion fluviale incluant une visite au poste d'observation de Molitva qui offre le meilleur panorama sur le site.

Srdjan Stojiljkovic
La rivière UvacSrdjan Stojiljkovic

Tout aussi marquant et photogénique, un phénomène naturel intrigant surnommé "la ville du Diable" (Djavolja Varoš) est à observer dans le sud de la Serbie. Cette "ville du Diable" telle qu'on la surnomme est formée de quelque 200 formations de pierre hérissées de pointes : selon la légende, celles-ci seraient en fait, les invités d'un mariage qui auraient été pétrifiés en guise de punition parce qu'ils avaient assisté à l'union d'un frère et d'une sœur. Écoutez le sifflement particulier du vent quand il souffle devant ces figures de pierre : les habitants disent que c'est le Diable qui chuchote. Vous pouvez aussi visiter le site à la tombée de la nuit et vous plongez dans une atmosphère inquiétante grâce à ses illuminations.

De l'action : sports d'aventure et activités de nature

Le parc national de Tara dans l'ouest de la Serbie se distingue par son épaisse forêt, ses ruisseaux et rivières de montagne qui le sillonnent et la richesse de sa faune.

C'est une attraction majeure pour ceux qui aiment admirer des animaux car le parc abrite une population importante d'ours bruns. On peut les apercevoir sur leurs sites d'alimentation lors de visites guidées. Des gardes forestiers expérimentés vous emmènent dans des cabanes d'observation au cœur de la forêt où vous devez attendre aussi silencieusement que possible que les ours se montrent. Ici ou là, d'autres créatures évoluent parmi les arbres, notamment des cerfs, sangliers, loups et chats sauvages tandis qu'on peut souvent apercevoir dans le ciel, des aigles royaux et des faucons pèlerins.

Tarja Mitrovic, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons
Le parc national de Tara s'étend sur 220 km² à travers forêts, ravins et cours d'eau spectaculairesTarja Mitrovic, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons

Le parc national de Tara est aussi un haut lieu des sports d'aventure : on peut en pratiquer beaucoup sur et autour de la puissante rivière Drina. Pour un superbe itinéraire de kayak, on optera pour le tronçon de 15 km qui part du paisible lac Perućac à la "Petite Maison sur la Drina", une minuscule cabane perchée sur un rocher au milieu de l'eau. Chaque été, les lieux gagnent en agitation avec la "Drina Regatta" qui amène des milliers d'amateurs de sensations fortes à descendre la rivière sur des bateaux et des radeaux tandis que des barbecues, concerts et fêtes sont organisés sur ses rives.

Ebs Els
La "Petite Maison sur la Drina"Ebs Els

On ne pense pas souvent à la Serbie en tant que destination privilégiée pour les cyclistes. Elle propose pourtant des itinéraires vélo fantastiques le long du Danube et dans le parc national de Đerdap. La piste cyclable du Danube, principal itinéraire longue distance en Serbie, traverse le pays de la frontière croate à la frontière bulgare en passant par Novi Sad, Belgrade, des villages et des parcs nationaux.

S'approcher du divin : monastères et vie de village

La visite des monastères orthodoxes de Serbie fait partie des expériences uniques à vivre dans ce pays qui en compte des centaines sur tout son territoire. Ils sont de différents styles architecturaux et un grand nombre d'entre eux se situent dans des environnements exceptionnels.

L'un des plus insolites est probablement celui de Crna Reka au sud-ouest de la Serbie qui date du XIIIe siècle. Il est construit dans les grottes d'une falaise abrupte qui domine les gorges d'Ibar Kolašin le long de la rivière Crna.

Autre monastère : celui de Studenica, classé par l'UNESCO, qui est le plus grand et le plus célèbre de Serbie. Il comporte deux églises renfermant certaines des fresques les plus précieuses du pays.

White Writer, Wikipedia, CC BY-SA 3.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0, via Wikimedia Commons
Le village de Sirogojno fait découvrir des modes de vie traditionnelsWhite Writer, Wikipedia, CC BY-SA 3.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0, via Wikimedia Commons

Enfin, une visite de la campagne serbe ne serait pas complète sans un aperçu de la vie quotidienne et pour cela, il est indispensable de s'arrêter dans des villages : celui de Sirogojno à Zlatibor est parfait pour commencer son immersion car il s'agit en partie d'un musée à ciel ouvert qui présente les modes de vie ruraux traditionnels.

Pour sa quiétude et son air frais de la montagne, Donji Taor est une autre étape de choix, sans compter les magnifiques chutes d'eau à visiter à proximité.

Quel que soit le village où vous choisissez de vous rendre, ne manquez pas l'occasion de goûter les plats serbes traditionnels généralement copieux. Le Ćevapi figure parmi les spécialités locales préférées. Il s'agit d'une saucisse élaborée à partir de plusieurs viandes finement épicée et assaisonnée qui est souvent consommée avec des pains plats et une sauce aux poivrons. Il y a aussi le burek, une pâte cuite au four remplie de viande, fromage et légumes, qui constitue le petit-déjeuner idéal pour vous préparer aux aventures de la journée qui vous attend.