This content is not available in your region

Schengen : les nouvelles demandes de visa vont passer au numérique pour des millions de visiteurs

La procédure actuelle de demande d'adhésion à l'espace Schengen nécessite des visites en personne dans les ambassades.
La procédure actuelle de demande d'adhésion à l'espace Schengen nécessite des visites en personne dans les ambassades.   -   Tous droits réservés  Canva pro/Anyka
Par Charlotte Elton  & Alixan Lavorel

La longue procédure d'obtention d'un visa Schengen devrait passer entièrement en ligne d'ici quelques années.

Le nouveau système numérique - proposé par la Commission européenne à la mi-mai - remplacera le fastidieux processus de demande sur papier auquel sont soumis des millions de potentiels visiteurs en Europe.

Les voyageurs peuvent s'attendre à un système "plus fluide et plus sûr", a promis la Commission européenne.

"Alors que certains États membres sont déjà passés au numérique, il est vital que l'espace Schengen avance désormais comme un seul homme", a déclaré Margaritis Schinas, vice-président de la Commission chargé de la promotion de notre mode de vie européen.

Avez-vous besoin d'un visa Schengen ?

Le visa Schengen permet aux voyageurs de séjourner à des fins touristiques ou professionnelles dans 26 pays européens pour une durée maximale de 90 jours sur une période de six mois.

La zone de voyage couvre la plupart des pays de l'UE, ainsi que la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein. Les pays de l'UE suivants sont exclus : Bulgarie, Croatie, Chypre, Irlande et Roumanie.

La plupart des ressortissants étrangers doivent obtenir un visa pour visiter la zone de voyage, y compris les visiteurs originaires d'Inde, de Chine et d'Afrique du Sud.

La liste complète des pays qui ont besoin d'un visa Schengen est disponible ici . Les Américains, les Britanniques et les Australiens font partie des personnes exemptées des règles de visa.

En 2019, plus de 15 millions de personnes ont utilisé des visas Schengen pour voyager en Europe.

Comment demander un visa Schengen ?

À l'heure actuelle, les visiteurs potentiels doivent déposer leur demande au consulat du pays dans lequel ils ont l'intention de passer le plus de temps pendant leur voyage.

Ils doivent ensuite revenir, en personne, pour récupérer leur passeport lorsque la vignette de visa physique aura été ajoutée.

Selon la Commission, ce processus "s'est révélé problématique lors de la pandémie de COVID-19".

Le délai de traitement des visas varie de deux semaines à 60 jours.

Ce processus bureaucratique fastidieux doit évoluer, a déclaré la commissaire européenne aux affaires intérieures, Ylva Johansson.

"La moitié des personnes qui viennent dans l'UE avec un visa Schengen considèrent que la demande de visa est fastidieuse, un tiers doivent parcourir de longues distances pour le demander", a-t-elle déclaré.

"Il est grand temps que l'UE fournisse une plateforme de demande de visa européen rapide, sûre et en ligne pour les citoyens des 102 pays qui ont besoin d'un visa pour se rendre dans l'Union."

Comment le système Schengen numérique fonctionnera-t-il ?

Dans le nouveau pacte sur les migrations et l'asile, la Commission européenne a présenté un objectif de "numérisation complète" des procédures de visa d'ici 2025.

Les demandeurs de visa pourront faire leur demande - et payer - par le biais d'une plateforme européenne unique en ligne.

La plateforme déterminera automatiquement quel pays de Schengen est responsable de l'examen d'une demande. À l'heure actuelle, la procédure papier peut être source de confusion pour les demandeurs qui ont l'intention de se rendre dans plusieurs pays européens. 

Dans le cadre du système numérique, les demandeurs qui omettent des informations et des documents seront automatiquement avertis, ce qui leur évitera des heures de tracas.

Une fois délivré, le visa ne sera plus accordé sous la forme d'une vignette physique. Au lieu de cela, il sera fourni sous la forme d'un code-barres 2D signé de manière cryptographique.

Les primo-demandeurs devront toujours se rendre dans un consulat pour le recueil des identifiants biométriques.

La proposition devra être approuvée par le Parlement européen et le Conseil, mais elle devrait être adoptée. Elle sera présentée au Parlement au cours des prochains mois.

Avec des voyages sans tracas à l'horizon, il est peut-être temps de commencer à planifier vos vacances de rêve en Europe.

Article traduit de l'anglais