PUBLICITÉ

Le Kenya met en valeur sa gastronomie culturelle pour dynamiser le tourisme

Un homme se tient près d'une table de pique-nique sur une montagne, Kenya
Un homme se tient près d'une table de pique-nique sur une montagne, Kenya Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par Wandiswa Ntengento
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Avec un riche patrimoine alimentaire, le Kenya veut laisser sa trace sur la carte gastronomique.

PUBLICITÉ

Avec un littoral donnant sur l'océan Indien, des hautes terres montagneuses et des immenses déserts, les paysages du Kenya sont riches et diversifiés.

Le pays d'Afrique de l'Est est également une mine d'or culturelle, avec plus de 40 groupes ethniques vivant à l'intérieur de ses frontières. Cette diversité culturelle signifie que le pays possède de nombreuses cuisines traditionnelles, et l'office du tourisme du Kenya veut stimuler le tourisme en mettant en avant les expériences gastronomiques auprès des voyageurs.

Quel est le plat le plus populaire du Kenya ?

Canva
Poisson Ugali avec farine de maïs et légumesCanva

Le pays propose des plats traditionnels tels que l'Ugali, une farine de maïs souvent servie avec de la viande grillée appelée Nyama Choma. Ces plats sont extrêmement populaires au Kenya et ont dominé l'industrie touristique locale, qui a engrangé 1,6 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros) en 2021.

La gastronomie est un nouveau créneau pour le Kenya, même si nous avons près de 50 cultures qui se côtoient.
Susan Ongalo
Directrice générale de la Fédération du tourisme du Kenya

Susan Ongalo, directrice générale de la Fédération du tourisme du Kenya, estime que l'intégration des nouvelles technologies et du numérique dans le tourisme gastronomique contribuera à promouvoir le pays d'Afrique de l'Est comme plus qu'une simple destination de safari. "La gastronomie est un nouveau créneau pour le Kenya, même si nous avons près de 50 cultures", explique Susan Ongalo"Le Kenya commence à envisager différents produits touristiques en dehors des visiteurs profitant de la plage. Le Kenya s'est rendu compte que l'espace culinaire était inexploité dans sa stratégie touristique."

Quelle nourriture essayer au Kenya ?

Canva
Un marché alimentaire à Mombasa, au KenyaCanva

Pour aider Kenya Tourism à réaliser son plan de création d'expériences à partir de la culture alimentaire traditionnelle, l'office de tourisme a collaboré avec l'institution de formation culinaire Utalii College pour préparer des plats inspirés des diverses tribus du Kenya.

Les menus incluent un plat de poisson Kisumu à base de noix de coco et une boisson à la noix de coco appelée Madafu, qui se boit dans les villes et villages le long de la côte du Kenya"Madafu est une boisson non alcoolisée connue pour nettoyer votre système après avoir consommé de la nourriture. La version alcoolisée s'appelle Mnazi", explique Susan Ongalo.

Le secteur hôtelier du Kenya a augmenté de plus de 56 % en 2022 et, selon Jackson Amutala, directeur des opérations et du développement commercial du groupe Pride Inn Hotels, les expériences gastronomiques traditionnelles ont fait grimper les taux de fréquentation.

"La plupart du temps, lorsque nos clients arrivent dans nos hôtels, ils veulent découvrir la cuisine swahili telle que nous la connaissons de nos grands-mères. Il est important d'infuser la culture dans nos restaurants , car c'est ce que nous sommes", déclare Jackson Amutala. Il espère que la poussée du tourisme gastronomique contribuera à créer une culture de festival gastronomique qui fera progresser le patrimoine culinaire.

Comment le tourisme gastronomique se développe au Kenya

Canva
Nyama Choma (viande grillée) en pleine cuisson au KenyaCanva

Une étude sur le développement du tourisme gastronomique au Kenya baptisée Kenya Tourism 2030 Blueprint et menéepar Josphine Jebotip révèle que dans la partie ouest du Kenya, le tourisme gastronomique a été principalement modelé autour des aliments régionaux qui sont préparés et servis dans les maisons, les restaurants, les hôtels, les kiosques alimentaires et diverses cérémonies.

Comparativement, le tourisme gastronomique est très avancé dans les pays développés, tandis que les efforts pour développer le secteur dans les pays en développement comme le Kenya font encore défaut. "Le Kenya Tourism 2030 Blueprint a souligné que le marché des produits et l'état de préparation du tourisme culturel et patrimonial du Kenya étaient moyens, bien que le pays ait une culture et un patrimoine riches", révèle Josphine Jebotip"C'est révélateur de l'existence de ressources touristiques gastronomiques au Kenya qui doivent être développées", ajoute-t-elle.

L'étude montre également que s'il peut y avoir une forte pression pour promouvoir la gastronomie kényane, les problèmes de sécurité alimentaire, d'hygiène et de qualité sont d'autres défis qui peuvent ralentir le développement du secteur.

"Les problèmes de sécurité et de qualité des aliments associés à une mauvaise manipulation lors de la production, de la collecte, de la transformation et de la distribution ont été fortement cités comme des problèmes clés qui menaçaient le développement du tourisme gastronomique dans des pays comme le Nigeria", déclare Josphine Jebotip.

"Ainsi, si le développement du tourisme gastronomique doit réussir au Kenya, les protocoles de sécurité et d'hygiène alimentaires doivent être une priorité absolue", conclut l'étude Kenya Tourism 2030 Blueprint.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Berlin, Paris, Madrid : quelle ville européenne possède les hôtels les plus fréquentés ?

Efeler Way, en Turquie, un incontournable pour tous les randonneurs. Voici pourquoi

Villages flottants et villes désertes : découvrez les joyaux cachés de l'Europe