PUBLICITÉ

Tourisme en Croatie : l'euro, catalyseur ou défi à relever pour les locaux ?

La plage de Zlatni Rat, sur l'île de Brac, en Croatie mai 2007
La plage de Zlatni Rat, sur l'île de Brac, en Croatie mai 2007 Tous droits réservés Sheila Norman-Culp/AP2007
Tous droits réservés Sheila Norman-Culp/AP2007
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Cet été, la Croatie enregistre un nombre record de touristes. Selon le gouvernement, cette forte affluence est principalement due à l'introduction de l'euro et à la suppression des frontières avec l'espace Schengen. Toutefois, pour les Croates les prix ont augmenté.

PUBLICITÉ

Cet été, les rues de Trogir, en Croatie, sont bondées de touristes. 

Selon les derniers chiffres, plus de 9 millions de voyageurs ont déjà visité ce petit pays des Balkans depuis le début de l'année, ce qui représente une hausse de 12 % par rapport à l'année dernière. 

Comment expliquer cette situation ?

Le gouvernement de Zagreb attribue cette hausse record à deux facteurs : l'absence de frontières et l'adoption de l'euro. 

La Croatie a rejoint la zone euro et l'espace Schengen le 1er janvier 2023. Cette décision a facilité la vie des voyageurs qui n'ont plus besoin de chercher des bureaux de change ni de vérifier les taux de change. En revanche, pour les Croates, ce changement a engendré une période d'adaptation aux nouveaux prix.

L'impact de l'euro

Depuis 2022, la Croatie a connu une forte augmentation de l'inflation, comme plusieurs pays européens. 

Certains Croates considèrent l'euro comme responsable de cette hausse des prix. Cependant, selon les chiffres officiels, aucun lien de causalité n'a été établi entre l'introduction de l'euro et l'inflation croissante.

Le tourisme, pilier essentiel de l'économie croate

Le tourisme représente un cinquième du PIB de la Croatie, ce qui en fait un secteur essentiel pour l'économie du pays. Malgré les inquiétudes concernant l'impact de l'euro sur les prix, le pays reste une destination de choix pour de nombreux touristes européens.

Malgré les appréhensions des locaux quant aux conséquences de l'euro, les perspectives du secteur touristique restent positives. Diverses compagnies aériennes européennes à bas prix ont récemment lancé de nouveaux vols vers le sud de l'Adriatique, renforçant ainsi l'accessibilité de la Croatie aux voyageurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Croatie, une campagne à couteaux tirés entre le Premier ministre sortant et l'actuel Président

WTM de Londres : un secteur du tourisme de plus en plus vert et "slow"

Après l'austérité, la Grèce renoue avec un croissance soutenue, favorisée notamment par le tourisme