This content is not available in your region

La bataille de la Somme

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La bataille de la Somme

1er juillet 1916

En 1916, afin de mobiliser assez d’hommes pour mener une attaque décisive sur le front de l’Ouest, les Anglais remplacent le service militaire volontaire par un service militaire obligatoire. Cette ‘attaque décisive’ est la bataille de la Somme, une offensive Alliée conduite par les Britanniques.

A l’approche de l’attaque, les Alliés lancent de lourds bombardements sur les lignes ennemies.
L’objectif affiché ? Détruire complètement les défenses allemandes pour que les troupes Alliées puissent aller prendre le contrôle des tranchées en traversant le no man’s land en marchant.
La réalité ? Les bombardements n’ont non seulement pas suffi à détruire les lignes barbelées et les bunkers allemands mais ont prévenu les Allemands d’une attaque imminente.
Résultat : lorsque les Alliés ont envoyé les soldats, ceux-ci ont été fauchés en nombre. Le premier jour seulement, 57 000 soldats britanniques sont tués.

Les Anglais progressent lentement tandis que les Français réussissent légèrement mieux. Mais les succès Alliés restent mineurs. Même la toute première utilisation d’un tank dans une guerre ne permet pas aux Anglais de prendre le dessus et le conflit s’enlise pendant quatre mois.

L’arrivée de l’hiver et de la neige étouffe les combats et les Alliés finissent par mettre un terme officiel à la bataille de la Somme. Elle a permis aux Alliés de gagner seulement 200 km2 pour 600 000 soldats tués, blessés ou portés disparus. Côté allemand, on compte 650 000 victimes. Le Maréchal britannique Douglas Haig est largement critiqué pour sa gestion de cette bataille ; quelques rares personnes le soutiennent, affirmant que la bataille de la Somme était nécessaire pour soulager les lignes à Verdun.