This content is not available in your region

Deuxième bataille de la Marne

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Deuxième bataille de la Marne

15 juillet 1918

La deuxième bataille de la Marne est la dernière offensive allemande majeure de la Première guerre mondiale.

Convaincu que la guerre peut être gagnée grâce à une attaque par les Flandres, une région qui s’étend du Nord de la France jusqu’en Belgique, Erich Ludendorff surprend les forces alliées en lançant une diversion dans la Marne. Le premier jour de l’offensive, 23 divisions allemandes agressent la 4e armée française à l’est de Reims, tandis que 17 divisions attaquent la 6e armée française à l’ouest. En attaquant Reims de cette manière, Ludendorff pense pouvoir diviser l’armée française. Pourtant, l’offensive à l’est tourne au vinaigre et doit être abandonnée dès le premier jour.

Face à l’échec de la stratégie allemande, Ferdinand Foch autorise une contre-attaque le 18 juillet. Son but initial d’éliminer toute présence de l’ennemie entre les lignes françaises est atteint en peu de temps. Le 18 juillet au soir, l’avancée allemande est stoppée et les troupes de Berlin battent en retraite. Les Alliées contre-attaquent quatre jours plus tard, repoussants les Allemands au-delà de leur position d’avant l’offensive du printemps.

Avec 168 000 soldats tués ou blessés, le bilan allemand est quasiment deux fois plus élevé que celui des Français. Devant une telle déroute, Ludendorff décide de reporter, puis d’annuler définitivement l’offensive dans les Flandres.