La journée la plus sanglante pour l'armée française

La journée la plus sanglante pour l'armée française
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

22 août 1914

PUBLICITÉ

L’armée française bat un terrible record : 27 000 soldats tombent au champ d’honneur en une journée. Ce seront les plus lourdes pertes de la France pendant le conflit, quatre fois plus de morts qu’à la bataille napoléonienne de Waterloo. L’hécatombe s’est déroulée aux alentours du village de Rossignol, dans les Ardennes belges. Une division du corps colonial, la 3è d’infanterie, sortira du combat contre les troupes allemandes presque totalement anéantie. 5 000 survivants seront faits prisonniers, et les corps de leurs camarades seront enterrés rapidement dans des fosses communes, pèle-mêle avec les cadavres des chevaux utilisés par l’armée.

Image : tombes aux alentours de Varredes, 1914

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les journalistes ont eu un accès rare au sous-marin français à propulsion nucléaire de classe Rubis

Elections européennes : les Républicains font campagne sur l'immigration à Menton

Paris se débarrasse-t-elle de ses migrants en vue des JO ?