EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Des insultes à la prise d'otage : le basculement de Man Haron Monis

Des insultes à la prise d'otage : le basculement de Man Haron Monis
Tous droits réservés 
Par Laurence Alexandrowicz avec AFP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le preneur d'otages était accusé de complicité dans le meurtre de son ex-épouse

PUBLICITÉ

Qui est le preneur d’otages de Sydney ? Celui qui se présente sous le nom de Man Haron Monis était un religieux en Iran. Arrivé en 1996 en Australie grâce au statut de réfugié, l’homme de 49 ans vivait dans la banlieue de Sydney et était un “islamiste radical” selon les médias locaux. L’homme est connu pour avoir envoyé des lettres d’injures aux familles de huit soldats morts en opérations en Afghanistan, un geste pour condamner l’engagement australien.

“Ce stylo est mon revolver, et ces mots sont les munitions, voilà ce qu’il disait récemment. Je me bats avec ces armes contre l’oppression pour promouvoir la paix.”

Man Haron Monis, de son vrai nom Mohamad Hassan Manteghi Brojerdi, était également en liberté conditionnelle sous l’accusation de complicité de meurtre dans l’enquête sur la mort de son ex-épouse.

L’homme fait face à des douzaines d’accusations d’agressions sexuelles en lien avec ses talents de “guérisseur”. Selon sa page Wikipédia, il se définissait comme un expert en astrologie, en numérologie, en méditation et en magie noire. Il aurait profité de ces thérapies pour commettre des actes d’indécence.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Russie : prise d'otages dans une prison, ravisseurs tués suite à l'assaut des forces de l'ordre

Les corps de trois otages ont été retrouvés à Gaza par l’armée israélienne

Espoir d'une trêve à Gaza : le Hamas donnera sa réponse ce lundi