Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Piratage Sony : Obama assure que les USA "répondront" à la cyber-attaque de Pyongyang

Piratage Sony : Obama assure que les USA "répondront" à la cyber-attaque de Pyongyang
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Et le président américain estime également que Sony a commis “une erreur” en annulant la sortie en salles de “L’interview qui tue”, comédie satirique sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-Un.

Sony n’a pas “capitulé” lui a fermement répondu le directeur général du studio Michael Lynton. Ce dernier affirme qu’il a emboîté le pas aux principales chaînes de cinéma qui ont renoncé à le projeter. Michael Lynton espère aussi toujours sortir le film parodique ailleurs qu’en salle.

Le FBI a annoncé hier avoir “suffisamment de preuves pour conclure que le gouvernement nord-coréen est responsable de ces actions”, considérant qu’il s’agissait d’un “comportement inacceptable pour un État”.

Pyongyang a aussitôt nié toute implication en précisant “n’avoir aucun lien avec les hackers”. Ce piratage dévastateur pourrait coûter au studio de cinéma jusqu‘à un demi-milliard de dollars selon des experts américains