DERNIERE MINUTE

Bahreïn sous tension après l'arrestation du chef de l'opposition

Bahreïn sous tension après l'arrestation du chef de l'opposition
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La tension monte au Bahreïn. De plus en plus de voix s‘élèvent pour dénoncer l’arrestation dimanche du chef de l’opposition chiite, cheikh Ali Salmane. Autour de Manama, la capitale, des manifestations ont été émaillées d’affrontements ce lundi avec les forces de l’ordre dans des villages à majorité chiite.

Dans un texte conjoint, plusieurs partis d’opposition estiment que l’arrestation du leader constitue une “escalade” qui menace la “stabilité sociale” et la “paix civile”.

La dynastie sunnite des Al-Khalifa est à la tête de ce royaume du Golfe, proche allié des Etats-Unis. Depuis quatre ans, un mouvement de contestation est animée par la majorité chiite.

Reconduit à la tête du principal parti d’opposition, Al-Wefaq, le cheikh Salmane a été inculpé pour “incitation à un changement de régime par la force”. Vendredi dernier, une manifestation rassemblant plusieurs milliers de personnes réclamait l‘éviction du gouvernement et du Parlement qualifiés d’illégitimes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.