EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Premiers signes de récession en Russie

Premiers signes de récession en Russie
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le produit intérieur brut a accusé une baisse de 0,2 % en novembre par rapport à octobre. Le rouble a perdu plus du tiers de sa valeur depuis le

PUBLICITÉ

Le produit intérieur brut a accusé une baisse de 0,2 % en novembre par rapport à octobre. Le rouble a perdu plus du tiers de sa valeur depuis le début 2014, provoquant la pire crise monétaire en quinze ans de pouvoir de Vladimir Poutine.

Officiellement, le gouvernement prévoit l’an prochain une baisse de 0,8 % du PIB.

“Le nombre de joueurs sur le marché a considérablement diminué avec l’annonce du gouvernement qu’il allait combattre la spéculation. Dans cette situation, le taux de change du marché est déterminé par des facteurs à court terme et est extrêmement imprévisibles. Aujourd’hui, par exemple, la monnaie a chuté de 7 % sans qu’il n’y ait aucun évènement particulier pour l’expliquer” affirme Sergei Romanchuk de Metalinvestbank.

Pour maintenir les banques à flot, le Premier ministre Dmitry Medvedev a signé un décret pour renflouer les banques à hauteur de l‘équivalent de quatorze milliards d’euros.

“Si vous prenez en compte la chute des cours du pétrole, l’impact des sanctions et l’incertitude politique actuelle en Russie, les prévisions sont encore plus mauvaises que beaucoup le craignent” souligne Chris Beauchamp, analyste financier chez IG.

Ce choc monétaire a déjà eu un impact sur l’inflation qui devrait dépasser 11 % sur l’année, soit le plus haut niveau depuis 2009, ce qui a pour conséquence une forte chute de la consommation, d’où la nécessité d’adopter des mesures de soutien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un avion de ligne russe s'écrase à vide près de Moscou, tuant les 3 membres de l'équipage

La Russie émet un mandat d'arrêt contre Ioulia Navalnaïa, la veuve d’Alexeï Navalny

No comment : le Premier ministre indien Narendra Modi en visite à Moscou